EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire
Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire - Horlogerie Style Louis XVI Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire - La Pendulerie Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire - Louis XVI Antiquités - Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire
Réf : 82203
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze doré, marbre
Dimensions :
l. 50 cm X H. 53.5 cm X P. 13.5 cm
Horlogerie Pendule - Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire XVIIIe siècle - Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire Louis XVI - Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire Antiquités - Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire
La Pendulerie
La Pendulerie

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+33 (0)1 45 61 44 55
Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire

Importante pendule de cheminée en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire

Paris, fin de l’époque Louis XVI, vers 1785-1790.
Hauteur 53,5cm ; largeur 50cm ; profondeur 13,5cm

Le cadran circulaire émaillé indique les heures en chiffres arabes et les minutes par tranches de quinze par deux aiguilles repercées en bronze doré et marque les quantièmes sur la bordure extérieure par une aiguille en acier bleui; il s’inscrit dans une boite circulaire richement décorée de motifs en bronze très finement ciselé et doré. L’amortissement est orné d’une figure féminine allégorique drapée « à l’antique » tenant une couronne de feuilles de chêne dans sa main droite et une palme dans l’autre main, ainsi qu’une corne d’abondance, à fût souligné de fines cannelures, d’où s’échappe un bouquet de fleurs et de fruits ; sous le cadran, est une draperie tombante à franges derrière laquelle se trouve le balancier à masque solaire ; sur les ...

Lire la suite

... côtés de la caisse sont des doubles têtes d’aigle tenant des guirlandes fleuries et feuillagées dans leurs becs qui se terminent par des motifs recourbés qui reposent sur des brancards posés sur les épaules de deux putti ailés, légèrement drapés, chevauchant des chiens dressés sur les pattes arrières et reposant leurs pattes avants sur des sphères en marbre blanc posées sur des tertres stylisés et enserrées dans des guirlandes de feuilles de chêne agrémentées de glands. Le tout repose sur une base quadrangulaire à côtés arrondis en marbre blanc statuaire soulignée d’une frise à rang de perles et décorée, sur les côtés, de guirlandes tombantes à franges attachées à des clous, et en façade, de deux mascarons masculins dans des médaillons se détachant sur des fonds quadrillés et d’une frise centrale à décor d’enfants ailés dans des nuées. L’ensemble est supporté par six pieds ouvragés à triple frise moletée.

La composition originale de cette pendule s’inspire plus ou moins directement d’un modèle dit « à la bacchante » sur lequel les brancards sont supportés par des putti assis sur des bouquetins qui connut un immense succès dans les dernières années du règne de Louis XVI ; un exemplaire de ce type est illustré dans H. Ottomeyer et P. Pröschel, Vergoldete Bronzen, Die Bronzearbeiten des Spätbarock und Klassizismus, Band I, Munich, 1986, p.280, fig.4.13.1. Ce modèle fut décliné avec certaines variantes, notamment sur un exemplaire, sur lequel la bacchante est remplacée par une figure d’Athéna cuirassée et casquée, qui appartient aux collections royales espagnoles (reproduit dans J. Ramon Colon de Carvajal, Catalogo de Relojes del Patrimonio nacional, Madrid, 1987, p.65, catalogue n°48) ; ainsi que sur la pendule que nous proposons qui a la particularité de s’inspirer directement d’un dessin préparatoire qui est conservé à la Bibliothèque Nationale à Paris, Cabinet des Estampes, Le 30, Folio 53 (voir E. Niehüser, Die französische Bronzeuhr, Eine Typologie der figürlichen Darstellungen, Munich, 1997, p.207, fig.193).

Enfin, relevons particulièrement la rareté de ce modèle, puisqu’à notre connaissance une seule autre pendule de dessin identique est répertoriée, mais sur laquelle l’une des deux têtes en bronze du socle a été remplacée par une rosace dans les premières années du XXe siècle ; achetée 1800 francs par le Garde-Meuble de la Couronne, elle était censée provenir de la chambre à coucher du prince Eugène au château de Malmaison. Entrée en magasin en juin 1864, elle fut immédiatement envoyée à Malmaison pour décorer le boudoir de l’Impératrice Eugénie dans cette résidence impériale ; par la suite, elle fut attribuée au Musée du Louvre et au château de Compiègne et appartient de nos jours aux collections du Musée national de Malmaison (parue dans le catalogue de l’exposition La mesure du Temps dans les collections du musée de Malmaison, mai 1991-septembre 1991, RMN, Paris, p.7, catalogue n°2).

La Pendulerie

Pendule Louis XVI

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Important pendule en bronze ciselé et doré et marbre blanc statuaire » présenté par La Pendulerie, antiquaire à Paris dans la catégorie Pendule Louis XVI, Horlogerie.