EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle
Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle - Mobilier Style Renaissance Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle - Antiquités Philippe Glédel Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle - Renaissance Antiquités - Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle
Réf : 66091
Prix sur demande
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Naples - Italie
Materiaux :
Ebène et ivoire
Dimensions :
l. 140 cm X H. 69 cm X P. 40 cm
Mobilier Cabinet - Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle XVIe siècle et avant - Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle Renaissance - Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle Antiquités - Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle
Antiquités Philippe Glédel
Antiquités Philippe Glédel

Mobilier 18e, Meubles régionaux, Meubles de port


+33 (0)2 99 94 08 44
+33 (0)6 11 17 90 32
Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle

Important et précieux cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire gravé de scènes figurant la conquête de Jérusalem ou la première croisade par Godefroy de Bouillon.

Travail de l'ébéniste Jacobo Fiamengo et des peintres-graveurs Giovanni Battista de Curtis ou (et) Gennaro Picicato, d'après "La Gerusalemme liberata" de Torquato Tasso.

Époque : fin du XVIe siècle, entre 1583 et 1586.


Iconographie : Torquato Tasso (dit Le Tasse - 1544-1595 ) : poète italien, napolitain d'adoption, célèbre pour son poème épique "La Jérusalem délivrée" paru en 1580, illustré à partir de 1586 par les gravures de Carrachi et Franco (l'édition illustrée sera imprimée en 1590) d'après les dessins du peintre Bernardo Castello exécutés entre 1583 et 1586.
Les scènes gravées sur ce cabinet sont pour la plupart inédites et apparaissent librement imaginées par interprétation de l’œuvre du Tasse (ce qui n'est pas le cas de l'iconographie des très rares autres cabinets connus pour ce même thème, tous reprenant avec fidélité sur chacune de leurs plaques les parties centrales des gravures), mais cependant quelques unes s'inspirent visiblement ici des dessins originaux du peintre génois Bernardo Castello (et non pas cette fois des gravures, reproduites en contrepartie des dessins).
Il est de plus fort intéressant de noter que le livret contenant les dessins s’est rapidement révélé inaccessible à la consultation, car demeuré en Sicile en mains privées dans la descendance aristocratique du peintre depuis le début du XVIIe siècle (la date de 1610 est avancée) jusqu’à sa redécouvert en l’année 1985. Il est aujourd'hui précieusement conservé à la Galerie du Palais Abatellis de Palerme, de laquelle nous tenons ces derniers renseignements qui viennent renforcer la datation de ce cabinet. De Madame Sola, historienne de l'art au musée de Palerme, nous tenons également l'hypothèse que nos gravures seraient en fait toutes inspirées par un seul et même auteur, Bernardo Castello, ce qui à nos yeux expliquerait la qualité totalement homogène de l'ensemble. En effet le Tasse et Castello se sont rencontrés à Ferrare en mai 1584, ce dernier lui apportant des croquis. Il n'est pas difficile d'imaginer que le Tasse en aura rapporté à Naples pour faire son choix des vingt illustrations à graver (une par chant) et que quelques-uns, y compris parmi ceux non retenus pour l'édition, auront fourni de merveilleux modèles à nos graveurs.

Peintre : Bernardo Castello est un peintre d'histoire, de portraits, miniaturiste et graveur génois, élève de Luca Cambioso qui, par sa culture acquise de ses voyages et de l'étude des anciens, inventa un style maniériste personnel, emprunt de grâce et de hardiesse. Son œuvre inspirée et féconde fut louée par les lettrés de son temps et il devint l'ami des poètes, en particulier de Gabriello Chiabrera et de Torquato Tasso « qui célébrèrent son génie et contribuèrent à sa réputation » (Bénézit). Malgré une activité importante, principalement à Gênes mais aussi à Rome et au Piémont (commandes de Charles Emmanuel I de Savoie) et plusieurs chefs d’œuvre (dont "Le Parnasse" de la Galerie Colonna à Rome), son nom restera à tout jamais attaché à celui de "La Jérusalem délivrée" pour laquelle il illustra l'édition originale de 1590, ainsi qu'une seconde édition génoise en 1617 dont il sera l'instigateur, bien après la mort du poète. Il en fera également le sujet de nombreux tableaux et fresques pour de grandes résidences génoises telles que le Palais Impérial de Campetto et la Villa Impériale Scassi.

Graveur : Giovanni Battista de Curtis et Gennaro Picicato sont les deux peintres-graveurs dont nous savons qu'ils travaillaient activement dans l'atelier de Jacobo Fiamengo.

Ébéniste : Jacobo Fiamengo (ou encore Iacobus) originaire des Flandres comme son nom " Le Flamand " l'indique, actif à Naples à partir de 1569 et après 1620.
« Un contrat signé le 31 juillet 1569 à Naples par Giovanni Battista de Curtis, graveur d'ivoire, et Iacobo Fiamengo (ébéniste) pour la fabrication de deux cabinets en ivoire gravés de dessins extraits des Métamorphoses d'Ovide témoigne de ce fait ». The art ot the cabinet - Monique Riccardi-Cubitt.
On compte 23 cabinets répertoriés, pour la plupart considérés comme à usage de présents diplomatiques.

Provenance : Naples, puis très probablement le château de Pierrefonds en 1595, à la suite des évènements de la Ligue et de sa prise par une armée napolitaine. Demeuré depuis dans la même famille française, descendants directs des capitaines du château, du XVIIe à nos jours.


Matières utilisées : l'ivoire et l'ébène, avec des encadrements de palissandre, pour toutes les parties visibles, le sapin pour les fonds de tiroirs, le bâti intérieur, le dos.

Agencement : Il ouvre, en partie centrale, par deux larges tiroirs et une porte (dissimulant onze petits tiroirs) et de part et d'autres par dix tiroirs sur quatre rangs (six tiroirs doubles en trompe l’œil et quatre tiroirs simples, tous fermant à clé). Il repose sur un piétement fabriqué pour lui au XIXe.

Inscriptions : encrées avec le sceau familial, au dos des deux tiroirs centraux et
gravure des armoiries familiales sur la face de celui du bas.

Dimensions : 69 cm de hauteur x 140 cm de largeur x 40 cm de profondeur -
Meuble sur son piétement : 145 cm de hauteur x 150 cm de largeur.


Meubles référents : Madrid : Museo del Prado - Milan : Museo Poldi Pezzoli - Naples : Museo di San-Martino - Rome : Galleria Doria Pamphilj - Los Angeles : County Museum of Art - Londres : Victoria and Albert Museum - Philadelphie : Philadelphia Museum of Art - Hambourg : Museum für Kunst und Gewerbe - Varsovie : Muzeum Narodowe w Warszawie - Vente Christie's New-York le 20 oct. 2006.

Bibliographie : A. González-Palacios : Il Tempio del Gusto, Roma e il Regno delle Due Sicilie - V. Sola : Serie di desegni per la "Gerusalemme Liberata" - D. Bernini : Luca Cambioso e la sua cherchia / Disegni per la "Gerusalemme Liberata".


> LIEN D'ACCÈS A L'ÉTUDE COMPLÈTE PDF DE CE CABINET

Conditions générales de livraison :

Pour tout objet ou meuble à partir de 5.000 euros, nous livrons nous même gratuitement partout en France (et parfois même au delà), il y a possibilité d'obtenir cette même prestation pour des pièces de moindre valeur suivant la destination et le délai.

Antiquités Philippe Glédel

Cabinet Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Important cabinet d'apparat Renaissance en ébène et ivoire - Naples XVIe siècle » présenté par Antiquités Philippe Glédel, antiquaire à Fougères dans la catégorie Cabinet Renaissance, Mobilier.