EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet
Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet - Tableaux et dessins Style Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet - Segoura Fine Art Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet - Antiquités - Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet
Réf : 94610
28 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 115 cm X H. 91 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet XIXe siècle - Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet  - Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet Antiquités - Hubert-denis Etcheverry (1867-1952)  - Le Cabinet
Segoura Fine Art
Segoura Fine Art

Tableaux, Mobilier et Objets dart des 17e, 18e et début 19e siècle


+33 (0)6 71 62 45 95
Hubert-denis Etcheverry (1867-1952) - Le Cabinet

(Bayonne 1867-1952)
« Le cabinet »

Signé et daté en haut à droite : D.Etcheverry

Huile sur toile

115 cm X 91 cm (Sc).
134 cm x 108 cm (Ac)

Provenance : collection particulière
Musées : Bayonne, Touloure, Troyes, Orsay.

Hubert-Denis Etcheverry est né à Bayonne, rue Lagréou, le 21 septembre 1867 dans une famille modeste.
Il débute son apprentissage, dans sa ville natale, auprès du peintre Achille Zo, directeur de l’école municipale de dessin et fondateur du musée municipal de peinture.
Voyant le potentiel de son jeune élève, Zo intervient pour qu’il reçoive une pension annuelle de la ville qui lui permette de gagner Paris afin de poursuivre ses études.
Hubert-Denis Etcheverry est reçu premier au concours d’entrée de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1889.
Il étudie dans les ateliers d’Albert Maignan et de son compatriote, le bayonnais, Léon Bonnat. Deux ans plus tard, il obtient le second Grand Prix de Rome de peinture ...

Lire la suite

... historique pour sa toile Jupiter et Mercure chez Philémon et Baucis, aujourd’hui au musée Bonnat-Helleu de Bayonne. S’ensuit de nombreux succès aux Salons des Artistes Français où l’artiste reçoit comme distinctions des médailles de troisième classe en 1895, de seconde classe en 1899, et une médaille d’argent pour sa participation à l’Exposition universelle de 1900.


Aussitôt présentées, ses œuvres sont achetées pour compléter les collections publiques de l’Etat (Les Nounous ariégeoise et bretonne, musée de Toulouse ; Un coup de vent à Trouville, musée d’Orsay), par les municipalités pour décorer leurs musées (Saint Michel protégeant une trépassée, musée de Troyes ; Naissance de Pégasse, musée de Pau ; Il ne lisaient plus, Musée des Beaux-Arts de Lyon ; Saint Patrick convertissant deux nobles irlandaises, musée Bonnat-Helleu ) et par les Sociétés des Amis des Arts promoteurs de l’art contemporain à l’échelle locale (Nourrice ariégeoise en 1900, Une élégante et Lune de Miel en 1901; Marché à Ségovie en 1902).

Plusieurs œuvres d’Hubert-Denis Etcheverry sont popularisées par la carte postale. Il est considéré, de son vivant, comme l’un des meilleurs peintres de sa génération par Edouard-Joseph, dans le Dictionnaire biographique des artistes contemporains.

Segoura Fine Art

Tableaux XIXe siècle