EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Henri-Joseph Harpignies (1819 -1916) - Fagoteuse au bord d'un ruisseau
Henri-Joseph Harpignies (1819 -1916) - Fagoteuse au bord d'un ruisseau - Tableaux et dessins Style Henri-Joseph Harpignies (1819 -1916) - Fagoteuse au bord d'un ruisseau - Galerie Wanecq
Réf : 96135
4 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Henri-Joseph Harpignies (1819 -1916)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile encadrée
Dimensions :
l. 46 cm X H. 55 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Henri-Joseph Harpignies (1819 -1916) - Fagoteuse au bord d'un ruisseau XIXe siècle - Henri-Joseph Harpignies (1819 -1916) - Fagoteuse au bord d'un ruisseau
Galerie Wanecq
Galerie Wanecq

Mobilier et objets d'art français fin XVIIe au début du XIXe siècle


+33 (0)1 42 60 83 64
Henri-Joseph Harpignies (1819 -1916) - Fagoteuse au bord d'un ruisseau

Signé en bas à droite "H. Harpignies"

Huile sur toile (toile d’origine)

Peintre, paysagiste, aquarelliste, graveur, il commença sa carrière à l’âge de 27 ans en entrant dans l’atelier du peintre Jean Achard qu’il quitte pour les Flandres et l’Allemagne lors de la Révolution de 1848.

En novembre 1849 il part en italien découvre Naples, Sorrente, Capri et surtout Rome où il est pensionnaire de la Villa Médicis.

Dans les années 1850, de retour en France il rencontre Corot qui l’introduit auprès des peintres de l’Ecole de Barbizon. Suivant ses ainés, Corot, Daubigny, Rousseau, le peintre entre en communion avec le paysage, ses tableaux deviennent le reflet de ce dialogue, il se détache pourtant vite de leur manière de travailler

Reconnu par les critiques, apprécié de nombreux collectionneurs, il devient le :
« Symbole du renouveau du paysage en France »,

S’opère alors ce que les Goncourt appelleront « la victoire du paysage », ...

Lire la suite

... nouvelle école du paysage où on l’on retrouve des paysagistes qui ce sont s’installés à Barbizon, ou Marlotte. On pourrait aussi appeler cette école « naturaliste » si on considère que leur but est de rendre le paysage dans sa vérité.

Alors qu’à la fin de sa vie, les honneurs et les médailles pleuvent sur lui, Harpignies conserve la même générosité. Dans tout ce qu’il réalise, des décors de l’Opéra aux plus modestes études, il éprouve le même plaisir manifeste, alliant vigueur et minutie pour renouveler sans cesse avec autant de sobriété que d’élégance un sentiment de la nature où se confondent mysticime et sensualité.

Désigné par Antole France comme le « Michel Ange des Arbres »
Il est encore aujourd’hui reconnu comme
Un des Maîtres du paysage de la peinture du XIXème siècle.

Galerie Wanecq

Tableaux XIXe siècle