EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874
HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874 - Tableaux et dessins Style HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874 - Laurence & Ernesto Ballesteros HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874 -
Réf : 68788
23 000 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Hule sur panneau
Dimensions :
l. 27 cm X H. 40.5 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874 XIXe siècle - HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874  - HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874
Laurence & Ernesto Ballesteros
Laurence & Ernesto Ballesteros

Peinture des 19e et 20e siècle


+33 (0)6 60 96 39 29
HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) - La lavandière à Capri, datée 1874

HEBERT Ernest, Antoine, Auguste (1817, 1908) français.

La lavandière à Capri-Datée 1874.

Huile sur panneau d’acajou monogrammée, située et datée en bas à gauche .
Dimensions avec cadre (66 x 53,5 cm).

Ernest Hebert peint ce tableau en 1874 lors d’un de ses voyages à Capri.
N’ayant plus rien à prouver, fuyant les commandes officielles et les oeuvres monumentales, E. Hebert va se faire plaisir en peignant des scènes de la vie populaire sur des petits formats.
Sa technique est alors influencée, par la lumière impressionniste pour un rendu lumineux de la matière, réalisé par des aplats de couleurs.

Peintre brillant et talentueux, Ernest Hebert est une figure importante de l’école de peinture classique française. Issu d’un milieu bourgeois, sa famille le destine à une carrière d’avocat. Tout en suivant ses cours de droit, Hébert se forme seul à la peinture recevant les conseils de Benjamin Rolland, de David d’Angers et de Paul Delaroche.
En 1839, il envoie un tableau « La tasse en prison » au Salon; la toile obtient un grand succès et est achetée par le Musée de Grenoble.
Sa carrière est alors lancée; il entre à l’école des Beaux-Arts de Paris.
Il reçoit le prix de Rome à la suite de quoi il s’installe à Rome. Il sera pensionnaire de la Villa Médicis de 1840 à 1844.
A son retour à Paris, il devient un peintre renommé du second empire; il exécute de nombreux portraits et sera de nombreuses fois récompensé dans les Salons.
Il occupera, à plusieurs reprises, le poste de directeur de l’Académie de France à Rome. Il est également nommé professeur à l’école des Beaux-Arts de Paris de 1882 à 1885. Il bâtit une grande partie de son oeuvre en puisant dans ses souvenirs de ses séjours C'est en Italie qu'il trouve ses sujets de prédilection en peignant des scènes paysannes empreintes d'un réalisme mélancolique.
Un musée Hebert ouvre ses portes à Paris en 1977.

Musées:Paris (Musée d’Orsay, Le Louvre (Département Art graphique Musée Hébert), La Tronche, Musée Hebert Grenoble

Laurence & Ernesto Ballesteros

Tableaux XIXe siècle