EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Haut relief en plâtre patiné à l'imitation de la terre cuite
Réf : 73556
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Signature :
Jules-Antione Rousseau
Materiaux :
Plâtre patiné
Dimensions :
l. 81 cm X H. 135 cm
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Haut relief en plâtre patiné à l'imitation de la terre cuite

Travail français
Dimensions : H. 135 cm x L. 81 cm
Ce haut-relief fut réalisé d’après un dessin préparatoire d’Alexis Peyrotte (1699-1769).

Auteur/Dessinateur :
Alexis Peyrotte est né à Mazan en 1699. Fils du peintre Laurent Peyrot.
Il est connu comme l’un des plus grands peintres ornemanistes français du XVIIIème siècle. Il commença à peindre dans la région de Carpentras où il réalisa en collaboration avec Joseph-Siffred Duplessis les décors de la pharmacie de l’Hôtel-Dieu.
En 1745, il arrive à Paris où il travaille avec François Boucher et dont il sera le plus grand copiste. Il se consacra dans un premier temps à la production de planches de dessins où figuraient des fleurs chinoises. Puis sa notoriété grandissante grâce à la diversité et la richesse de ses modèles ornemanistes il entre au service des Bâtiments du Roi, et se consacre au service du Garde-Meuble de la Couronne en tant que peintre et dessinateur pour les châteaux de ...

Lire la suite

... Versailles, Fontainebleau et Crécy. Il réalisa également quelques œuvres pour des particuliers bellifontains.

Il participa au décor des appartements du Dauphin et de la Dauphine à Versailles en 1747, à la salle du Conseil du château de Fontainebleau en 1753, aux appartements du grand château et petit château de Choisy entre 1753 et 1766 (appartements de Mme de Pompadour et au château de Marly). Nous pouvons rapprocher ces gravures conservées à la Bibliothèque des Arts Décoratifs de Paris sous la référence « Collection Maciet, Décoration » de notre haut-relief en plâtre.

L’ornementation du vase Médicis sur ces gravures présente plusieurs similitudes avec notre sculpture. Nous retrouvons la chute feuillagée qui court le long du vase, les feuilles d’acanthes qui viennent habiller la panse et le pied du vase. La même fougue et puissance dans le traitement des végétaux. La tête de satyre avec ce nez crochu n’est pas sans rappeler aussi notre plâtre décoratif.

Auteur/Sculpteur :
Nous attribuons ce travail de sculpture à Jules-Antoine Rousseau (1710-1782). Jules-Antoine Rousseau est né en 1710 à Versailles. Il est sculpteur ornemaniste et devient sculpteur ordinaire des Bâtiments du Roi. Il est surtout connu pour ses boiseries. Il décora le château de Versailles, le cabinet du Conseil en 1755 et celui des bains du roi en 1771 dans un style néo-classique.
Il réalisa également des hauts-reliefs décoratifs.

Nos deux artistes, Peyrotte et Rousseau, travaillèrent ensemble sur les mêmes projets, notamment à Versailles, Fontainebleau et Choisy.

Rousseau sculpta des ornements dans la salle des Bains du Dauphin à Versailles d’après les dessins de Peyrotte.

De part cette collaboration nous pouvons émettre l’hypothèse d’une éventuelle collaboration pour notre haut-relief en plâtre.
On retrouve le répertoire décoratif de Peyrotte et nous savons que Rousseau réalisa quelques hauts-reliefs.
Description :

La richesse du bouquet de fleurs ornemental dans un vase Médicis témoigne de la virtuosité du sculpteur.
La tête de faune, est un décor que l’on retrouve dans le travail de Peyrotte ; elle se mêle à une ornementation rocaille, qui reflète encore le règne passé de Louis XV à la fin duquel le retour à l’antique annonce déjà les ornements du Louis XVI.
Pour cette sculpture néoclassique exceptionnelle réalisée en plâtre vers 1780, les commanditaires firent venir d’Italie un magnifique marbre Rosso Levanto, qui se trouve aujourd’hui intact.

Le plâtre est dans un état quasiment parfait. Quelques petites fissures et d’infimes manques sont les seules marques du temps de cet objet rarissime.
Il s’agit peut -être d’un projet de sculpture pour une réalisation en marbre ou en bronze, aujourd’hui disparue.

Galerie Delvaille

XIXe siècle
Félix Ziem (1821-1911) - Constantinople
Félix Ziem (1821-1911) - Constantinople

Prix : Sur demande

XVIIIe siècle
Console en bois sculpté et doré
Console en bois sculpté et doré

15 000 €

Sculpture en Terre cuite Transition

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Haut relief en plâtre patiné à l'imitation de la terre cuite » présenté par Galerie Delvaille, antiquaire à Paris dans la catégorie Sculpture en Terre cuite Transition, Sculpture.