EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Halte de soldats – École Hollandaise de la fin du XVIIe siècle
Halte de soldats – École Hollandaise de la fin du XVIIe siècle - Tableaux et dessins Style
Réf : 79125
3 200 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Hollande
Materiaux :
Huile sur bois
Dimensions :
l. 54 cm X H. 45 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Halte de soldats – École Hollandaise de la fin du XVIIe siècle
Galerie FC Paris
Galerie FC Paris

Tableaux anciens et sculptures des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles


+33 (0)6 26 62 14 87
Halte de soldats – École Hollandaise de la fin du XVIIe siècle

Huile sur panneau de bois

Présenté dans un cadre en bois doré à canaux et feuilles d’acanthe dans les angles

Dimensions totales : 54 x 45 cm

Atelier de Philips Wowermans
Philips Wowermans (Haarlem 1619 – id. 1668). Fils et élève d'un peintre — Paulus Joosten Wouwerman, il reçut ensuite, selon Cornelis de Bie, les leçons de Frans Hals et du peintre équestre Pieter Verbeck, ce qui fut pour lui lourd de conséquences.
Ses plus anciennes œuvres datées connues remontent à 1646, comme la Halte de Leipzig, aux avant-plans de végétaux ciselés à la Ruisdael, ou comme la Grande Mêlée de cavalerie de Londres (N. G.), d'une belle aisance décorative " prérococo " à la Berchem, qui témoigne d'un art déjà mûri et parfaitement formé.
Talent composite et virtuose, exécutant d'une extrême facilité qui, bien que décédé à quarante-huit ans, laissa une œuvre considérable (Hofstede de Groot, en 1908, recensait déjà plus d'un millier de tableaux de ...

Lire la suite

... Philips Wouwerman), immensément admiré, copié, gravé, notamment au XVIIIème siècle en France, entouré d'élèves et suivi de tout un cortège d'imitateurs, naguère très vanté et considéré comme l'un des plus grands noms de la peinture néerlandaise, Philips Wouwerman est aujourd'hui, en sens inverse un peu boudé.
Le grand mérite de ce peintre consiste surtout dans la miraculeuse habileté de son exécution qui défie la loupe et même le microscope. " La diversité de son inspiration suffirait à prouver qu'il ne s'agit pas d'un petit maître et que ses facultés d'invention et d'innovation ont été réelles.
Ainsi, comme paysagiste, Wouwerman se révèle, vers 1645, l'une des personnalités les plus douées du monde harlémois, parallèlement à Jacob Van Ruisdael et, comme lui, amateur de vues de dunes claires accrochant efficacement la lumière et se détachant pittoresquement sur des ciels nuageux et subtils.
Wouwerman s'est inlassablement partagé entre les escarmouches et les haltes de cavalerie, les scènes de camps militaires, d'auberges ou d'écuries (encore un bon prétexte à jouer de beaux effets de clair-obscur), les bords de rivières ou de côtes avec des cavaliers et des promeneurs, les départs et les scènes de chasse. Un des motifs de prédilection du peintre est un cheval blanc qui fait une tache de clarté contre un ciel nuageux et une végétation ténue dans des gris veloutés pleins de raffinement
Wouwerman est abondamment représenté dans tous les musées du monde.

Très bel état de conservation

Conditions générales de livraison :

Nous organisons la livraison dans le monde entier. Un devis vous sera établi lors de votre achat. Veuillez nous consulter.

Galerie FC Paris

Tableaux XVIIe siècle