EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
GUYOT Georges-Lucien (1885-1973) - Panthère couchée
GUYOT Georges-Lucien (1885-1973) - Panthère couchée - Sculpture Style
Réf : 75867
10 000 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
GUYOT Georges-Lucien (1885-1973)
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze
Dimensions :
L. 19.1 cm X l. 10.2 cm X H. 11.2 cm
Poids :
1.480 Kg
Sculpture Sculpture en Bronze - GUYOT Georges-Lucien (1885-1973) - Panthère couchée
Galerie Nicolas Bourriaud
Galerie Nicolas Bourriaud

Sculptures et bronzes des XIXe et XXe siècles


+33 (0)1 42 61 31 47
+33 (0)6 08 70 44 83
GUYOT Georges-Lucien (1885-1973) - Panthère couchée

Bronze à patine brune, signé « Guyot », fonte Susse, porte la mention « Susse Frères Editeur Paris», l’inscription « cire perdue », et l’estampille « BRONZE »
Circa 1940


Biographie :

Peintre, graveur, sculpteur et illustrateur, Georges-Lucien Guyot né à Paris en 1885 et fait preuve dès son plus jeune âge de capacités artistiques flagrantes. Issu d’une famille modeste, il abandonne l’idée de poursuivre des études d’art et fait son apprentissage auprès d’un sculpteur sur bois où il reproduit des œuvres anciennes. Elève assidu, il montre un intérêt certain pour l’étude de la nature. Ce goût le conduit à étudier les diverses espèces végétales et animales du Jardin des Plantes et notamment les fauves. Très vite, il se démarque par un intérêt accru pour l’animal au détriment de la figure humaine, préférant analyser et retranscrire les attitudes et les expressions de ces êtres majestueux. Les animaux sauvages deviennent ses ...

Lire la suite

... sujets de prédilection bien qu’il réalise pour certains commanditaires des chiens et des chevaux. Intégrant l’Ecole des Beaux-Arts de Rouen, il participe aux plus importantes expositions parisiennes dont le Salon des Artistes Français et des Indépendants, desquels il repart récompensé. Figure familière de Montmartre, il y installe son atelier et devient l’hôte du Bateau-Lavoir en pleine ère cubiste. En 1931, il rejoint le groupe des Douze crée par Pompon et Poupelet qui rassemble des sculpteurs comme Jouve ou Jouclard. Grand connaisseur de l’anatomie animale et des comportements sauvages, Guyot retranscrit avec vigueur et vérité ses sujets. Devenu maire de la commune de Neuville-sur-Oise à la Libération, il faut attendre 1970 pour voir sa première exposition personnelle. Il est également l’auteur du groupe en bronze doré Chevaux et chien du grand bassin du Palais de Chaillot, réalisé pour l’exposition de 1937 et grâce auquel il obtient une renommée internationale.

Cette analyse est d’autant plus pertinente lorsque nous regardons les premiers envois de l’artiste au Salon comme Lionne surprise ou encore un Singe à la banane. Conciliant observation naturaliste et sens du pittoresque, Guyot se montre perfectionniste et n’hésite pas à reprendre plusieurs fois ses esquisses et ses œuvres sculptées. Fervent admirateur des anciens, il possède une collection d’épreuves variées et notamment de dessins qu’il réunit dans son atelier. L’ours devient un motif récurrent de son répertoire depuis le Grand Ours acquit par le zoo de Vincennes et aujourd’hui visible au Jardin des Plantes. Cette œuvre reprend les mêmes caractéristiques que l’Ours à la tête baissée, à savoir la force et l’élégance des lignes. Intrigué par les réactions de cette espèce, il se plaît à la mettre en scène dans diverses positions tout en respectant son envergure naturelle. Il est d’ailleurs habitué à représenter l’un des pensionnaires phares de la Ménagerie, bien connu de la fosse aux ours, Martin. Calme, ses membres sculptés avec simplicité mais vigueur rappellent l’influence de Pompon bien que Guyot aime animer la matière, évitant les surfaces trop lisses.

Galerie Nicolas Bourriaud

Sculpture en Bronze