EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760
Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760 - Céramiques, Porcelaines Style Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760 - Galerie Théorème Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760 -
Réf : 72685
23 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Marseille
Materiaux :
Faïence
Dimensions :
H. 59 cm
Céramiques, Porcelaines  - Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760 XVIIIe siècle - Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760  - Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760
Galerie Théorème
Galerie Théorème

Céramiques européennes et asiatiques


+33 (0)1 40 15 93 23
Grand vase en faïence de Marseille (Manufacture de Gaspard Robert) Circa 1750 - 1760

MARSEILLE : (Manufacture de GASPARD ROBERT) Rare grand vase en faience couvert sur large piédouche à décor oriental en petit feu dans une large réserve figurant devant un port avec des ruines, une dame de qualité, deux chinois dont un tenant une ombrelle, un turc en turban, un maure et un enfant tenant un jouet. Cette réserve est cernée de fleurs de mimosas dorées. les anses figurent des têtes de bélier tenant dans leur gueule un anneau doré. Le bouton de préemption du couvercle en forme de pomme de pin.
Le décor de ce vase est à mettre en relation avec les quelques rares pièces de la manufacture de Robert répertoriées, également décorées de scène animées d’orientaux dans des paysages maritimes, à savoir la fontaine d’angle de l’ancienne collection Lacroix, exposée en 1932 au musée des Arts Décoratifs (N° 646) et reproduite dans » Le répertoire de la faïence française » (pl 60A), la Plaque de l’ancienne collection P. Zarifi (Abbé Gustave Arnaud D’Agnel « La Faïence et la Porcelaine de Marseille », 1910 pl. XXXIV, N°2) ou l’aiguière des anciennes collections Gaymard, Lacroix et Jourdan-Barry, aujourd’hui conservée au musée de Marseille dont le bassin partage en outre le mêmes rameaux feuillagés en or pour encadrer la scène (Daneille Maternary-Baldouy, donation Pierre et Louison Jourdan-Barry, 1999, N°66, page 68). Sans être parfaitement similaire, la forme se rapproche dans ses vastes proportions des deux vases pots-pouris de l’ancienne collection Théodore Mante (Répertoire pl.82A) ou du vase pot-pourri de l’ancienne collection Jourdan-Barry (D. Maternati-Baldouy op. cit. N°41, p.54)
18ème siècle Circa 1750 – 1760
Bon état, un léger cheveu à l’arrière

Galerie Théorème

Céramiques, Porcelaines