EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Giovanni Battista Franco, dit Semolei - Etude pour "La Bataille de Montemurlo"
Réf : 75733
68 000 €
Époque :
<= XVIe siècle
Signature :
Inscription au verso, en bas à gauche à l’encre
Provenance :
Italie
Materiaux :
Plume et encre brune
Dimensions :
L. 26.5 cm X H. 37.5 cm
Galerie Michel Descours
Galerie Michel Descours

Peintures et dessins


04 78 37 34 54
Giovanni Battista Franco, dit Semolei - Etude pour "La Bataille de Montemurlo"

Lors de son arrivée à Rome à l’âge de vingt ans, vers 1530, le jeune Vénitien Battista Franco se passionne pour l’art de Michel-Ange : il en fait son modèle exclusif et copie les peintures du maître dans de nombreux dessins enlevés qui annoncent sa virtuosité dans cette partie de l’art. En 1536 il reçoit sa première commande, quatre grandes compositions d’un décor éphémère pour l’entrée de Charles Quint à Rome. Vasari l’emploie la même année à Florence pour décorer le palais d’Octavien de Médicis, et le charge d’exécuter les commandes qu’il a reçues de la cour. À Florence, Franco continue de marcher sur les pas de Michel-Ange, il étudie ses sculptures et peint en l’agrandissant le carton du maître sur le sujet de Noli me tangere. Lorsque lui est confiée la commande de La Bataille de Montemurlo en 1537, c’est encore au génie florentin que le jeune artiste emprunte les éléments de sa composition. L’oeuvre s’inscrit dans une stratégie de légitimation du pouvoir du duc Cosme Ier, après la victoire de son armée sur celle des insurgés républicains, victoire qui scella la domination des Médicis sur la Toscane. Le tableau de Franco est une combinaison de citations michelangesques d’après les fresques de la chapelle Sixtine et d’après des dessins gravés, tels Le Songe de la vie humaine, cité par le personnage étendu en bas à droite, et Le Rapt de Ganymède.
Préparatoire au groupe des deux hommes conversant en bas à gauche, notre dessin reprend une feuille de Michel-Ange conservée au Ashmolean Museum. Il établit sans ambiguïté, comme l’a suggéré Michel Hochman, que le jeune Vénitien a eu accès à l’atelier du maître, alors que leur rencontre n’est attestée par aucune source. Sans se soucier d’en reproduire les ombres, Franco en retrace les lignes d’un trait souple et vigoureux.
La fortune de Franco comme dessinateur est immense. Recherchés par les collectionneurs depuis le XVIe siècle, ses dessins ont figurés dans les plus prestigieuses collections européennes (Vasari, Jabach, Crozat, Tessin, Mariette, Reynolds...) avant d’entrer dans les cabinets d’arts graphiques des grands musées internationaux. Notre dessin a figuré dans la collection de J. P. Morgan. Il permet parfaitement d’apprécier le jugement original de Philip Pouncey selon lequel « on reconnaît toujours les dessins de Franco parce que son trait est aussi ténu que le cri de la chauve-souris ».

Certificat de Federico Zeri du 11 avril 1992

John Pierpont Morgan (1837-1913), marque en bas à gauche (L. 1509). Marque DP d’une collection conte

Galerie Michel Descours

XXe siècle
Raoul Ubac, Composition, 1946
Raoul Ubac, Composition, 1946

20 000 €

Dessin, Aquarelle & Pastel Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Giovanni Battista Franco, dit Semolei - Etude pour "La Bataille de Montemurlo" » présenté par Galerie Michel Descours, antiquaire à Lyon dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Renaissance, Tableaux et dessins.