EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Gaspar De CRAYER (1582 – 1669) Portrait d’homme
Réf : 75075
Prix sur demande
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Daté de 1627, portant l’inscription : AETATIS 32.
Provenance :
Rudolph Lepke, Berlin, vente du 28/11/1911, lot 123 comme Anton van Dyck. Collection privée, Fra
Dimensions :
l. 73 cm X H. 100 cm
Costermans Antiquités
Costermans Antiquités

Tableaux anciens, mobilier et objets d'art des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles


+32 (0)4 75 58 56 71
+32 (0)2 512 21 33
Gaspar De CRAYER (1582 – 1669) Portrait d’homme

Gaspar De CRAYER ( Anvers 1582 – 1669 Gand)
Portrait d’homme
Huile sur panneau, 100 x 73 cm,
Avec au dos les marques de la guilde d’Anvers
Daté de 1627, portant l’inscription : AETATIS 32. / A° 1627EXPERTISE : Nous remercions le Dr. Hans Vlieghe et le Dr. Sabine Craft (RKD) d’avoir indépendamment confirmer l’attribution de notre tableau à Gaspar de Crayer.Cette œuvre peut être classée parmi les plus beaux portraits peints par Gaspar de Crayer. Il s’inscrit dans un ensemble remarquable de plusieurs portraits, appartenant au début de sa carrière, entre 1617 et 1630. Plus particulièrement, il est à rapprocher stylistiquement du Portrait d’homme noble, conservé au Konstmuseum de Göteborgs (huile sur toile, 122,5 x 93 cm), du Portrait de Frédéric de Marselaer, daté de 1617, (collection privée, huile sur toile, 103 x 79 cm) et du Portrait de Nicolas Triest, comte d’Auwerghem, daté de 1620, conservé au Harvard Art Museum, Cambridge (huile sur toile, ...

Lire la suite

... 122 x 95,5 cm)(voir catalogue de l’exposition du Musée de Flandre, Cassel, Entre Rubens et Van Dyck, Gaspar de Crayer, pp. 72-77, 2018).
L’homme de 32 ans, comme nous l’apprend l’inscription sur le tableau, n’est malheureusement pas identifiable, aucun signe distinctif ne nous donne d’indice. Coupé à mi-corps, il est tourné de trois quarts vers la droite. L’artiste a apporté un soin tout particulier au rendu du visage, chaque détail est exécuté avec une extrême minutie. Il est appuyé sur le bord d’une table drapée de vert et porte un magnifique costume noir, agrémenté d’une fraise et de manchettes blanches à godrons. Son habit est celui de la haute société bruxelloise de l’époque, conforme à l’habit ordinaire de la cour des archiducs Albert et Isabelle. Cependant, n’arborant pas l’épée des membres de la noblesse, on peut supposer qu’il s’agisse d’un bourgeois. Peut-être un magistrat, en effet, De Crayer était introduit dans le cercle privilégié et fermé des échevins de Bruxelles. Lui-même deviendra membre des magistrats municipaux de cette ville en 1626-1627,année d’exécution de notre tableau.
Gaspar de Crayer fut l’un des plus important peintre du XVIIe siècle en Flandres. Il eut une carrière brillante de portraitiste et de sujets religieux. Venu à Bruxelles faire son apprentissage dans l’atelier de Raphaël Coxcie, il fut reçu franc-maître en 1607. De Crayer pu très tôt entrer en contact avec des membres de la cour. Entre 1611 et 1618, il reçoit déjà la commande d’un portrait d’apparat de l’épouse de l’empereur Matthias de Habsbourg, Anne d’Autriche (conservé au Nationalmuseum de Stockholm). Son talent lui attira ainsi très tôt la protection des plus puissants. Dès 1620, il reçoit de nombreuses commandes de l’archevêque de Malines Boonen. Au milieu des années 1630, il est désigné peintre de cour du nouveau gouverneur des Pays-Bas, le cardinal-infant Ferdinand, frère de Philippe IV d’Espagne, titre qu’il conservera sous l’archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg, gouverneur de 1647 à 1656. Il reçut également quelques commandes du roi Philippe IV d’Espagne.

Costermans Antiquités

Tableaux XVIIe siècle