EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Ferme en bord de rivière - Fritz Thaulow (1847-1906)
Réf : 71593
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Fritz Thaulow (1847-1906)
Provenance :
Norvège
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 81.3 cm X H. 65.1 cm
Galerie Delvaille
Galerie Delvaille

Mobilier français du XVIIIe siècle et Tableaux fin du XIXe début du XXe siècle


+33 (0)1 42 61 23 88
+33 (0)6 77 73 17 29
Ferme en bord de rivière - Fritz Thaulow (1847-1906)

Fritz Thaulow est né à Oslo en 1847. Il se forme à l’académie des Beaux-Arts de Copenhague de 1870 à 1872 sous la direction du peintre de marines Carl Frederik Sørensen, puis à Karlsruhe, de 1873 à 1875 avec le peintre Hans Gude.

Lors de son premier séjour à Paris, en 1874, il découvre la peinture impressionniste à l’occasion de sa rencontre avec Claude Monet avec qui il se lie d’amitié. Thaulow sera proche, également, de Rodin qu’il présente aux artistes scandinaves de passage à Paris.
En 1892, Thaulow revient en France, où il se spécialise dans les paysages français, en particulier, les petites villes du Nord (Dieppe, Montreuil …). Sous le charme de la ville de Dieppe, il y établie son atelier pendant de nombreuses années.

Il effectua également plusieurs voyages, en Italie, aux Etats-Unis, en Espagne et aux Pays-Bas.

L’artiste figure parmi des expositions collectives à Munich, Berlin et Paris, notamment au Salon des Artistes Français et au Salon du Champ de Mars où il expose à partir de 1890.
Dans sa peinture, Thaulow reste très attaché au réalisme des écoles nordiques. Mais quand il peint l’eau, l’influence impressionniste se fait sentir. L’artiste excelle dans la reproduction des vues de canaux, de bords de rivière et des petits villages éclairés par la lune ou enfouis sous la neige.
Grand coloriste, considéré comme l’un des plus grands paysagistes européens il crée des tableaux particulièrement réalistes où il rend l’effet d’une nature en mouvement dans laquelle le peintre aimait à s’immerger. Son regard nouveau séduira un public international. Très proche des milieux artistiques français il côtoie entre autres : Lhermitte, Carolus-Duran et Jacques-Emile Blanche.

Par ailleurs, il reçut de nombreuses distinctions et récompenses, dont une mention honorable à Berlin en 1886, une médaille à Munich en 1890, une autre à Vienne en 1894, le Grand Prix à Paris en 1900 pour l’Exposition Universelle. Nommé membre du Jury international des Beaux-Arts à l’Exposition Universelle de 1889, membre de l’Académie des Beaux-Arts de Munich en 1890, promu Chevalier de la Légion d’Honneur en 1889, puis Officier de la Légion d’Honneur en 1901.

Il décède le 5 Novembre 1906 à Volendam aux Pays-Bas.

Musées :
Paris, Petit Palais
Paris, Musée d’Orsay
Philadelphie, Museum of Art
Etc….

Bibliographie :
E. Bénézit « Dictionnaire des Peintres Sculpteurs Dessinateurs et Graveurs », tome 13, pages 562-563.

Galerie Delvaille

Tableaux XIXe siècle