EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880
Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880 - Sièges Style Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880 - Tobogan Antiques Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880 - Antiquités - Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880
Réf : 101484
6 500 €
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
Italie
Materiaux :
Bois, Ivoire, Nacre
Dimensions :
l. 58 cm X H. 116 cm X P. 64 cm
Sièges Fauteuil & Bergère - Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880 XIXe siècle - Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880  - Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880
Tobogan Antiques
Tobogan Antiques

Mobilier et Objets d'art du XIXe siècle


+33 ( 0)1 42 86 89 99
Fauteuil orientaliste attribué à G. Parvis, Italie circa 1880

Rare fauteuil orientaliste en bois sculpté et teinté à incrustation de nacre et d’ivoire. Le dossier est composé d’un rond orné d’une frise d’entrelacs à pastilles de nacre, et comprend en son centre un tissu ivoire avec un motif d’étoiles pourpres entouré d’un galon d’où partent cinq montants sculptés rejoignant la traverse haute du dossier, à décor de rinceaux.
Des montants droits ornés de motifs géométriques en ivoire se prolongent pour former les pieds avant du fauteuil, et rejoignent les accotoirs.

Biographie
Giuseppe Parvis, né à Breme en 1831, a étudié à l’Academia Albertina di Belle Arti de Turin (Piémont). Il arrive au Caire en 1859, et crée dès le début des années 1860, des meubles arabisants et antiquisants, souvent réalisés à partir d’éléments anciens. Giuseppe Parvis connaît rapidement une renommée internationale, grâce aux Expositions Universelles ou Internationales de Paris en 1867, de Philadelphie en 1876, de ...

Lire la suite

... Milan en 1881 et de Turin en 1884 pour laquelle il réalise une “chambre égyptienne” décorée de statues en forme de sphinx, ainsi que le “salon de style égyptien”

Fournisseur attitré des khédives, il en décore les palais (et plus particulièrement celui d’Abdine). Comme « fournisseur de la cour », il devient rapidement incontournable au Caire. Il décède en 1909, et sa tombe à Turin réutilise un sarcophage en granit rouge de l’Ancien Empire.

Tobogan Antiques

Fauteuil & Bergère