EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Exceptionnelle pendule Empire représentant Apollon parcourant le zodiaque
Exceptionnelle pendule Empire représentant Apollon parcourant le zodiaque - Horlogerie Style Empire Exceptionnelle pendule Empire représentant Apollon parcourant le zodiaque - La Pendulerie
Réf : 88598
Prix sur demande
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Bronze doré, bronze patiné
Dimensions :
l. 74 cm X H. 77.5 cm X P. 22 cm
Horlogerie Pendule - Exceptionnelle pendule Empire représentant Apollon parcourant le zodiaque
La Pendulerie
La Pendulerie

Pendules et objets d'art d'exception XVIIe-XIXe siècle


+33 (0)1 45 61 44 55
Exceptionnelle pendule Empire représentant Apollon parcourant le zodiaque

Pierre-Philippe Thomire
Exceptionnelle pendule au char représentant Apollon parcourant le zodiaque en bronze ciselé, doré et patiné
Paris, époque Empire, vers 1805
Hauteur 77.5cm ; largeur 74 cm ; profondeur 22 cm

Bibliographie : Y. et M. Gay, « Les pendules au char », in Bulletin de l’association des collectionneurs et amateurs d’horlogerie ancienne (ANCAHA), printemps 1993, n°66, p.27.


Le cadran de cette spectaculaire pendule est inscrit dans la roue d’un char à quatre chevaux fougueux dit quadrige conduit par la figure du dieu Apollon dont le manteau flotte dans l’air et qui est richement décoré de motifs tels que guirlandes, palmettes, rinceaux feuillagés, griffons, arc, lyre. Le tout repose sur une arche rehaussée de motifs de nuages et dont la face présente les signes du zodiaque dorés sur un fond bronzé. L’ensemble de la composition est supporté par une base en marbre vert de mer soulignée d’une frise de feuilles stylisées et ...

Lire la suite

... décorée de motifs d’étoiles et des phases de la lune et centrée d’un masque d’Apollon solaire. Enfin, quatre fortes pattes de lion finement ciselées terminent la composition.

L’exceptionnelle originalité de cette pendule et son extraordinaire qualité de ciselure et de dorure témoignent du talent du bronzier qui créa le modèle à la fin du XVIIIe siècle ou dans les premières années du siècle suivant : Pierre-Philippe Thomire ; cette attribution est confirmée par une mention tirée de la vente après décès du doreur Pierre-François Feuchère en 1829 : « n° 69. Pendule, le char d’Apollon parcourant le zodiaque, bronze et dorure au mat, nuages argentés, socle griotte profilé, enrichi de phases de la lune. Ce modèle est de Thomire ; on sait que le prix de commerce était 1500 francs ». Thomire le déclina en deux types avec d’infimes différences et avec des variantes dans les proportions, le premier à deux chevaux, le second, beaucoup plus monumental, à quatre chevaux. Parmi les rares exemplaires répertoriés, mentionnons notamment un premier modèle à deux chevaux et à nuages argentés illustré dans G. et A. Wannenes, Les plus belles pendules françaises de Louis XVI à l’Empire, Florence, 2013, p. 354 ; et particulièrement trois pendules au quadrige : la première, provenant probablement des anciennes collections impériales russes, est passée en vente à Berlin chez Rudolf Lepke en février 1929 ; la deuxième, dont le mouvement a été remplacé par Vulliamy, appartient aux collections royales anglaises (voir E. Niehüser, Die Französische Bronzeuhr, Munich, 1997, p. 32) ; enfin, la dernière, commandée à Paris en 1798 par le Tsar Paul Ier pour le château Saint-Michel à Saint-Pétersbourg, est conservée au musée de l’Ermitage (reproduite dans M. Gay, « Présence horlogère française à Saint-Pétersbourg », in ANCAHA, printemps 2008, n° 111, p. 15).

Pierre-Philippe Thomire (1757-1853)
Est le plus important bronzier parisien du dernier quart du XVIIIe siècle et des premières décennies du siècle suivant. A ses débuts, il travaille pour Pierre Gouthière, ciseleur-fondeur du roi, puis collabore dès le milieu des années 1770 avec Louis Prieur. Il devient ensuite l’un des bronziers attitrés de la manufacture royale de Sèvres, travaillant au décor de bronze de la plupart des grandes créations du temps. Après la Révolution, il rachète le fonds de commerce de Martin-Eloi Lignereux et devient le plus grand pourvoyeur de bronzes d’ameublement pour les châteaux et palais impériaux. Parallèlement, il travaille pour une riche clientèle privée française et étrangère parmi laquelle figure notamment quelques maréchaux de Napoléon. Enfin, il se retire des affaires en 1823.

La Pendulerie

Pendule Empire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Exceptionnelle pendule Empire représentant Apollon parcourant le zodiaque » présenté par La Pendulerie, antiquaire à Paris dans la catégorie Pendule Empire, Horlogerie.