EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770)
Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770) - Tableaux et dessins Style Louis XV Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770) - Galerie William Diximus Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770) - Louis XV Antiquités - Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770)
Réf : 98734
85 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Suède
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 192 cm X H. 248 cm X P. 20 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770) XVIIIe siècle - Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770) Louis XV - Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770) Antiquités - Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770)
Galerie William Diximus
Galerie William Diximus

Tableaux du XVIIème au XIXéme


+33 (0)6 26 70 73 13
Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770)

Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770)

Dimensions hors cadre : Hauteur : 233cm Largeur : 170cm
Dimensions avec cadre : Hauteur : 248cm Largeur : 192cm

Bibliographie :

Une variante de la composition actuelle, avec de nombreuses différences, se trouve au Musée national de Brukenthal, Sibiu (voir : B. Lisholm, Martin van Meytens d.y. Hans Liv och hans Verk, 1974, p. 112, no. 212, pl. 29) .
Annexe 1 – 2

Provenance :

Vente, Christie's, Londres, 11 décembre 1987, lot 27 (comme The Propriété d’un Gentleman)
Kensington Fine Arts, Londres, 1988, où acheté par le propriétaire actuel

Notice d’œuvre :

L’évanouissement d’Esther devant le roi Assuérus a été abonnement traité depuis la Renaissance par les plus grands artistes européens (Véronèse, Artemisia Gentileschi, Nicolas Poussin, Jan Boeckhorst, Antoine Coypel, Jean-François de Troyes, Tiepolo). Le sujet offre aux peintres la possibilité d’inventer une ...

Lire la suite

... architecture palatiale, de créer des somptueux costumes, et d’imaginer les personnages vivant sous le règne du roi de Perse Assuérus, au Ve siècle avant notre ère.
Le drame est rapporté dans la tradition catholique par l’Ancien Testament et dans la tradition juive au Chapitre XV du Livre d’Esther. Martin Mytens s’attache particulièrement à dépeindre la figure d’Esther réputée pour sa grande beauté mais aussi l’entour d’autres femme, dont une vieille femme très caravagesque.
La jeune femme juive et orpheline est l’épouse d’Assuérus auprès duquel elle tente d’intercéder pour le sort de son peuple condamné à mort par un proche conseiller royal. En se présentant sans invitation devant lui, elle enfreint les lois du palais et risque également la mort. De crainte, Esther s’évanouit à ses pieds. Le roi, ému devant ce spectacle, accordera sa grâce et sa clémence à tous les juifs de Perse.
L’art du peintre réside de créer un univers somptueux, digne des grandes cours de la fin du XVIIème, début XVIIIème. Martin Meytens délaisse l’heureux dénouement de l’histoire pour s’intéresser à la description de l’évanouissement ; peindre la beauté d’Esther figée quelques instants avant sa convulsion, avant sa perte d’équilibre. La détresse de la jeune femme est palpable. Son regard est lointain. Les femmes de derrière la poussent à faire son devoir. La richesse de ses vêtements ornés de pierreries et l’éclat de ses bijoux enveloppent d’un halo lumineux Esther tandis qu’à l’arrière-plan se détache les colonnes et les armoiries du palais.

Martin van Meytens est né et a été baptisé à Stockholm. Il est le fils du peintre Martin Meytens l'Ancien, qui avait déménagé vers 1677 de La Haye en Suède. Il part tôt dans sa carrière pour un long voyage d'études. Il visite Londres, Paris et Vienne, puis il vit et travaille longtemps en Italie (Rome, Turin). Au début, il peint de petits portraits miniatures en émail, et il ne passe à la peinture à l'huile que vers 1730, après s'être installé à Vienne. Là, il devient très populaire en tant que portraitiste dans les cercles de la cour et de l'aristocratie. En 1732, il devient peintre de la cour et en 1759 directeur de l'Académie des Beaux-Arts de Vienne. Franz Xaver Messerschmidt était son protégé.

Martin van Meytens était l'un des peintres autrichiens les plus importants du portrait courtois baroque représentatif et, grâce à ses élèves et à ses disciples, son influence resta longtemps vivante et répandue dans tout l'Empire. Ses vertus personnelles, ses intérêts variés, son érudition et ses manières agréables ont été très appréciés par ses contemporains.

Condition de report
Huile sur toile non signée avec un rentoilage ancien, le tableau a été nettoyé dans les années 1990. Quelque restauration dans le décor mineur est à noter ; Au milieu à gauche sur le trône et sur la draperie au-dessus de celui-ci. Le reste de la peinture est très sain et les couleurs sont restées intactes.

Galerie William Diximus

XVIIIe siècle
Pendule d'époque Louis XVI
Pendule d'époque Louis XVI

12 500 €

Tableaux XVIIIe siècle Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Esther devant le roi Assuérus – Martin Van Meytens (1695-1770) » présenté par Galerie William Diximus, antiquaire à Saint-Ouen dans la catégorie Tableaux XVIIIe siècle Louis XV, Tableaux et dessins.