EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune
Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune - Tableaux et dessins Style Napoléon III Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune - Galerie PhC Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune - Napoléon III Antiquités - Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune
Réf : 73204
7 250 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 101 cm X l. 67 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune XIXe siècle - Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune Napoléon III - Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune Antiquités - Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune

Toile rentoilée de 83 cm par 49 cm
Cadre ancien de 101 cm par 67 cm

Ce superbe tableau représente Orphée jouant de sa lyre au clair de lune, provoquant ll’admiration de ces quatre jeunes femmes.

Orphée

Doué d'une voix merveilleuse, que les Grecs connotent par le miel, Orphée est un poète mythique, le maître exemplaire de la parole chantée. Il charme, il séduit les hommes, des plus musiciens aux plus sauvages, et aussi les plantes, les animaux les plus féroces, jusqu'aux pierres. C'est là sa démesure, qui doit le perdre. Au centre du mythe de cet homme qui s'identifie à sa voix se place une histoire d'amour ou de séduction. Orphée est le jeune époux d'Eurydice. Leur lune de miel est troublée par l'intrusion d'Aristée, honnête apiculteur que le désir d'Eurydice pousse à se mal conduire. Il poursuit la jeune femme, un serpent d'eau la blesse. Orphée descend aux Enfers pour reprendre Eurydice. Sa voix séduit les puissances infernales, qui l'autorisent à repartir en compagnie de sa jeune épouse. Mais on lui prescrit de marcher devant elle sans se retourner ni lui adresser la parole. Orphée est incapable de respecter le double interdit qui impose à des amants de ne communiquer entre eux ni oralement, ni visuellement. Il perd définitivement Eurydice qu'il a voulu regarder ou, dit une autre version, embrasser sans attendre.

Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898)

Après des études d’architecte et de décorateur, il s’installe à Marseille pour suivre des études aux Beaux-Arts. Il est tout particulièrement remarqué au salon de 1869 avec une œuvre monumentale : vue de la ville et du port d’Alger achetée par L’Etat. Entretemps il est devenu professeur à l’école des beaux-arts de Marseille (il est chargé des cours de perspectives).
C’est un peintre de chevalets mais également de grands décors. Il exécute des peintures murales pour des églises, des châteaux et des hôtels particuliers notamment dans le sud de la France. Il a également décoré le salon d’honneur de la bourse de Marseille.
Ses paysages d’Orient et de Provence aux plans successifs très ordonnés sont peints dans des tonalités plus claires que ses compositions décoratives.

Galerie PhC

Tableaux XIXe siècle Napoléon III

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Emmanuel Coulange-Lautrec (1824-1898) - Orphée jouant au clair de lune » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Troyes dans la catégorie Tableaux XIXe siècle Napoléon III, Tableaux et dessins.