EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Emile Charles Joseph Loubon (1809-1863)
Emile Charles Joseph Loubon (1809-1863) - Tableaux et dessins Style Emile Charles Joseph Loubon (1809-1863) - Galerie Wanecq
Réf : 98240
11 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Emile Loubon
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile encadrée
Dimensions :
l. 45.5 cm X H. 29.5 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Emile Charles Joseph Loubon (1809-1863)
Galerie Wanecq
Galerie Wanecq

Mobilier et objets d'art français fin XVIIe au début du XIXe siècle


+33 (0)1 42 60 83 64
Emile Charles Joseph Loubon (1809-1863)

Bergers dans un paysage

Huile sur toile
Signée et datée (18)50 en bas à droite

PROVENANCE : Collection privée

Vue : H. 29,5 cm. (11 2/3 in.), L. 45,5 cm. (18 in)

Elève de Constantin et de Granet qui l’emmena à Rome en 1829, il fréquenta également les peintres de Barbizon tel Diaz et Rousseau et s’orienta définitivement vers la peinture de paysage du sud de la France. Directeur de l’Ecole des Beaux Arts de Marseille de 1845 à 1863, il reconsidéra l’enseignement artistique (le peintre Guigou fut un de ses élèves).Il excella en tant que peintre de paysages provençaux. Sa pâte travaillée ainsi que sa facture s’accorde très bien avec le paysage sec et crayeux de Provence.


Jusqu’au milieu du XIXe siècle, les paysages qui représentant la région n’ont aucune spécificité, aucun caractère commun – en dehors des caractères géographiques - qui permettent de reconnaître plus particulièrement un paysage de Provence qu’une vue des ...

Lire la suite

... Flandres. Tout change en 1845 avec l’arrivée à Marseille du peintre Emile Loubon (1809-1863). Les contacts établis lors de sa formation à Paris avec les maîtres de Barbizon comme Diaz, Flers et Troyon… influencent sa conception du paysage. Sa curiosité à l’égard d’une nature sauvage et vraie, son observation en plein air se substituent à une nature de convention, artificielle et recomposée. De retour au pays, Loubon en fait la base de son enseignement à l’Ecole de Beaux Arts de la ville. Il devient l’animateur de la vie artistique, instaure un salon régulier qui expose et confronte les toiles de ses élèves et de ses amis parisiens. Corot, Rousseau, Harpignies, Millet et bien d’autres artistes comme les Orientalistes, exposent et peignent à Marseille. « Sous son impulsion va se développer une école de paysagistes avec Loubon pour maître et la Provence comme atelier », précise Jean Roger Soubiran auteur d’un excellent catalogue sur le sujet. L’exaltation de ce terroir a d’ailleurs sa correspondance en littérature. Frédéric Mistral en est le représentant poétique avec son mouvement, le Félibridge, exaltant les œuvres occitanes.

Bibliographie:
« Dictionnaire des peintres, sculpteurs dessinateurs et graveurs ». E. Benezit. Ed. Gründ, Vol.6

Musées conservant ses œuvres :
Musée d’Aix en Provence
Musée de beaux Arts de Marseille
Musée de Monpellier
Musée de Rouen
Musée de Martigue

Galerie Wanecq

XVIIIe siècle
Paire de fauteuils d'époque Louis XIV
Paire de fauteuils d'époque Louis XIV

20 000 €

XIXe siècle
Pendule borne, début XIXe siècle
Pendule borne, début XIXe siècle

13 000 €

Tableaux XIXe siècle