EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve
Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve  - Tableaux et dessins Style Napoléon III Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve  - Galerie William Diximus Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve  - Napoléon III Antiquités - Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve
Réf : 74380
88 000 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
Edouard Louis Dubufe (1820-1883)
Provenance :
Londres
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 116 cm X H. 154 cm
Tableaux et dessins Tableaux XIXe siècle - Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve XIXe siècle - Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve Napoléon III - Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve Antiquités - Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve
Galerie William Diximus
Galerie William Diximus

Mobilier et objets d'art des XVIIIe et XIXe siècles


+33 (0)6 26 70 73 13
Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve

Exceptionnelle et oeuvre majeure d'Edouard Louis Dubufe (1819-1883) intitulé "Le Denier de la Veuve"

Notre version est la plus grande des tailles (Hauteur 154 cm ; Largeur 116 cm) fut exécuté en 1853.
L'année figure en dessous de la signature en bas à gauche de la toile.

Notre tableau a été réalisé en gravure par Auguste Adrien Jouanin en 1857, puis en découle des cartes postale.

En 1902/1903 notre tableau a été exposé à Dublin à la Royal Hibernian Academy, "Winter Exhibition of Old Masters".

Acquis par la célèbre galerie : M. Newman Ltd., London et à nos jours Collection particulière Angleterre.


Une autre version plus petite (Hauteur: 60 cm ; largeur: 45 cm) du
" Le denier de la Veuve" ou " L'obole de la veuve" a était peint par Edouard Louis Dubufe, plus tardive et fut exécuté en 1876. ont été cette version est visible au musée d'Amsterdam (numéro d'inventaire SA.212)

Les œuvres de d'Edouard Louis Dubufe ont été reconnus par ses contemporains au même titre que Franz Xaver Winterhalter (1805-1873).
De nombreux musées conservent de ces oeuvres tels que:
Paris, musée d'Orsay; château de Compiègne; Paris, musée du Louvre; château de Versailles; musée des beaux-arts de Rouen; Villers-Cotterêts, musée Alexandre Dumas; musée d'art du comté de Los Angeles USA.

Biographie:
Édouard Louis Dubufe est né à Paris le 31 mars 1819 et mort à Versailles le 11 août 1883, est un peintre français.

Fils du peintre Claude Marie Paul Dubufe (1789-1864) et d'Edmée Duménillet (1792-1837), Édouard Louis Dubufe est d'abord l'élève de son père, puis de Paul Delaroche (1797-1856) à l'École des beaux-arts de Paris partir de 1834. Il obtient une médaille de 3e classe au Salon des artistes français de 1839. Peintre d'histoire et de compositions religieuses, il est également portraitiste.

Le 11 janvier 1842, il épouse la sculptrice Juliette Zimmerman (1819-1855), seconde fille du professeur de piano Pierre Zimmerman (1785-1853, dont la sœur Anna épousera en 1852, le compositeur Charles Gounod qui devient ainsi le beau-frère d'Édouard. Un profonde et sincère amitié liera les deux hommes, qui se poursuivra au-delà de la mort de Juliette en 1855 et de celle d'Édouard. C'est l'année de naissance de son demi-frère Paul Dubufe, suivi de Georges qui ne vivra qu'un an, puis René (1850-1876) et Joséphine-Anne qui épousera Arnoult-Philibert de Pincepré.

Il découvre les grands portraitistes anglais durant son séjour en Angleterre de 1848 à 1851, puis il séjourne en Italie durant l'année 1852.

Sa carrière de portraitiste officiel débute avec le portrait de la comtesse de Beaussier en 1850, puis celui de l'empereur Napoléon III2 et de son épouse l'impératrice Eugénie3, en 1853. Avec Franz Xaver Winterhalter, il devient l'un des portraitistes les plus célèbres du Second Empire. 1853 est l'année de la mort de son beau-père et de la naissance de son premier enfant Guillaume Dubufe (1853-1909), qui deviendra le troisième peintre de la dynastie. Il perd son épouse Juliette deux ans plus tard, morte en couche avec sa fille Juliette-Hortense (1855).

En 1856, il peint le Congrès de Paris4 à la demande de l'empereur. L'impératrice Eugénie sollicite sa participation à la décoration de son salon bleu au palais des Tuileries, où il peint ses dames d'honneur. Il connaît un grand succès auprès de la société aristocratique et de la grande bourgeoisie.

En 1866, Émile Zola critique ses coteries comme membre du jury du Salon5. Il est lié avec son beau-frère l'architecte Jean-Baptiste Pigny et beaucoup de ses confrères.

Il épouse en secondes noces Léonie Berthold le 21 juillet 1866 à Paris.

Il meurt le 10 août 1883 à Versailles et est inhumé au cimetière Notre-Dame de Versailles.

Galerie William Diximus

Tableaux XIXe siècle Napoléon III

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Edouard Louis Dubufe (1820-1883) Le denier de la veuve » présenté par Galerie William Diximus, antiquaire à Saint-Ouen dans la catégorie Tableaux XIXe siècle Napoléon III, Tableaux et dessins.