EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune
École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune - Tableaux et dessins Style École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune - Jean Moust École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune - Antiquités - École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune
Réf : 84039
70 000 €
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Flandres
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 7,8 cm X H. 137,2 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIe siècle - École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune XVIe siècle et avant - École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune  - École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune
Jean Moust
Jean Moust

Tableaux flamands et hollandais du XVIIe siècle


+32 475 743 753
+32 50 34 44 35
École de Prague vers 1600 - Une Allégorie de la Fortune

Artiste flamand non identifié actif à Prague vers 1600
Une Allégorie de la Fortune
Huile sur toile: 137,2 X 97,8 cm
Non signé
Encadrement: 179,7 X 139,4 cm

Une belle figure féminine nue représentant Fortuna, l'allégorie de la fortune, se dresse au milieu d'une composition complexe. A ses pieds est écrit en latin «ne cedas: arduum parare», ce qui signifie «n'abandonnez pas, préparez-vous à une route escarpée et difficile».

Ce sujet de la Vanité fait référence au caractère éphémère et fragile de la vie, aux choix que l'on peut et doit faire. Le côté gauche du tableau montre la prospérité et le commerce maritime. Mais le petit angelot souffle des bulles de savon où l'on peut lire «denique» et «nihil», signifiant «à la fin il n'y a rien»: la vie n'est qu'une bulle de savon prête à éclater. Les pieds du chérubin reposent sur des couronnes, des pièces d'or, des fleurs qui vont se faner et une trompette, dont le son se perd facilement. Le coq ...

Lire la suite

... montre que c'est le coté jour.
L'oiseau opposé, un hibou, introduit le côté sombre et négatif de la vie. Un garçon à la peau basanée tenant des serpents nous montre une vision horrible de la guerre, des soldats combattant, des maisons en feu, un navire tirant une salve. La nature couronne cette nuit envoûtante d'éclairs, tandis qu'à gauche tombe une pluie dorée.
A l'image de la fameuse Naissance de Vénus peinte par Sandro Botticelli Fortune s'équilibre debout dans la conque d'un coquillage, ses longs cheveux blonds et un foulard sont fermement soufflés vers le côté positif, donc le côté gauche de la composition.

Le choix du sujet de notre tableau est typique de la cour érudite du Saint Empereur Romain Rudolph II à Prague en Europe centrale. De manière typiquement maniériste tardive, notre peintre a enrichi un sujet traditionnel italien de la Renaissance du XVIe siècle avec de nombreux éléments symboliques.

Jean Moust

Tableaux XVIe siècle