EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694)
École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694) - Tableaux et dessins Style Louis XIII École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694) - Galerie PhC École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694) - Louis XIII Antiquités - École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694)
Réf : 53267
VENDU
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Collection particulière
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 100 cm X l. 83 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694) XVIIe siècle - École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694) Louis XIII - École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694) Antiquités - École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694)
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694)

Bacchanale avec offrandes au buste de Socrate
Huile sur toile (81cm par 66 cm; cadre de 100 cm par 83 cm)

Les bacchanales étaient des fêtes religieuses célébrées dans l'Antiquité.
Liées aux mystères dionysiaques, elles se tenaient en l'honneur de Bacchus, dieu du vin, de l'ivresse et des débordements.
Inspirées des anciennes fêtes dionysiaques grecques en l'honneur de Dionysos, les cérémonies des bacchanales furent introduites en Italie vers -300, mêlées à d'autres coutumes notamment étrusques.
À l'origine ces fêtes étaient célébrées en secret parmi les femmes, les 16 et 17 mars.
Ces fêtes eurent lieu ensuite au moins trois fois par an sous le contrôle de matrones respectables. Elles devinrent publiques et étaient célébrées dans toute la Grande-Grèce, en Égypte et principalement à Rome. Ces fêtes, qui duraient environ 3 à 5 jours en fonction de la région, étaient avant tout axées sur des représentations théâtrales faisant office de ...

Lire la suite

... cérémonie religieuse.
Elles servirent bientôt de prétexte aux désordres les plus extravagants car elles évoluèrent en fêtes orgiaques nocturnes de plus en plus fréquentes (jusqu'à 5 fois par mois qui eurent souvent mauvaise réputation, du fait de l'ivresse publique et des licences sexuelles qu'elles provoquaient.

Filippo Lauri (Rome 1623 – id. 1694).
Fils du peintre anversois Balthasar Lauwers, venu à Rome auprès de Paul Bril, il fut formé par son père et par son frère Francesco, puis par son beau-frère Angelo Caroselli. Surtout marqué en fait par la manière de P. F. Mola, il fut " le maître-né des petits formats " (H. Voss), aux sujets religieux ou mythologiques (Apparition d'un ange musicien à saint François, Rome, G. N., Gal. Corsini), trouvant une clientèle auprès de la haute société romaine (Colonna, Chigi, Pamphili, Pallavicini) et exportant, selon Pascoli, un grand nombre de ses œuvres vers la France, l'Angleterre et l'Espagne. Fidèle à une minutie toute flamande, il anima de ses personnages certaines vues de Claude Lorrain et décora de ses paysages plusieurs palais romains (gal. du Quirinal, 1656-57 ; villa du duc de Parme, près de la Porta di S. Pancrazio ; plafond au palais Borghèse). Il n'exécuta que rarement de grands formats (Madone et saint, Rome, G. N., gal. Corsini). Il fut une des figures pittoresques de la Rome du XVIIe s. avide de vie mondaine, rompu aux jeux d'esprit et membre assidu de l'Académie de Saint-Luc (à partir de 1654).

Il réussit fort bien dans le genre arcadien surtout lorsqu'il abandonne toute allégorie pour ne représenter qu'une scène de la mythologie dans un paysage. Sa danse avec des satyres et des nymphes autour de la statue du dieu Pan est une de ses compositions les mieux réussies dans ce domaine. Filippo Lauri est dans ce genre, l'un des meilleurs peintres de son temps" D. Bodart, op. cit.

Galerie PhC

Tableaux XVIIe siècle Louis XIII

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « École Italienne du XVIIe siècle, atelier de Filippo Lauri (1623-1694) » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Troyes dans la catégorie Tableaux XVIIe siècle Louis XIII, Tableaux et dessins.