EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat
Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat - Tableaux et dessins Style Louis XIII Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat - Galerie PhC Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat - Louis XIII Antiquités - Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat
Réf : 62965
4 800 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Collection particulière
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 67 cm X l. 58 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat XVIIe siècle - Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat Louis XIII - Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat Antiquités - Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+32 4 60 96 25 90
+33 (0)6 62 09 89 00
Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat

Ecole Hollandaise du XVIIe siècle vers 1620, cercle de Jan Anthonisz VAN RAVESTEYN

Portrait du Prince Fréderic Comes de Palatinat (Frédéric V de Bohême).

Toile de 53 cm par 42 cm
Beau cadre finement travaillé de 67 cm par 58 cm
Rentoilage et restaurations anciennes.

Prince Frédéric Comes de Palatinat (1597-1632)

Frédéric V, né en 1597, est le fils du prince-électeur, comte palatin du Rhin Frédéric IV (maison de Wittelsbach, branche du Palatinat-Simmern) et de Louise-Juliana d'Orange-Nassau, fille de Guillaume Ier et de Charlotte de Bourbon.
Il succède à son père en tant que Lecteur du Palatinat en 1610. En 1613, il épouse Elizabeth Stuart, fille de James VI roi d’Angleterre et d’Irlande. De ce mariage naissent 13 enfants.
Frédéric prend la tête de l'Union protestante de Germany et en 1619 il accepte la couronne de Bohême. L'année suivante, il est vaincu par les forces de la coalition Catholique.
Les forces victorieuses envahissent le Palatinat et Frédéric se réfugie en Hollande, où il a vécu dans l'ombre. Il mourut à Mayence en 1632.
Grâce à son mariage au sein de la maison royale de Stuart, Frédéric était connu du peuple anglais et admiré pour son engagement pour la çause du protestantisme. On reprocha d’ailleurs au roi James VI, ne pas avoir suffisamment aidé son gendre.
Tout au long des luttes religieuses du 17ème siècle, il est resté le grand défenseur de sa foi, le champion du calvinisme militant.

Jan Anthonisz VAN RAVESTEYN (1570 env.-1657)

Spécialisé dans le portrait et stylistiquement très proche de Mierevelt, Ravesteyn est un des premiers et des plus actifs représentants du portrait réaliste de l'école néerlandaise du XVIIe siècle.
Fils d'un peintre sur verre, il s'est probablement formé à Delft chez Mierevelt qui séjournait déjà dans cette ville en 1597, et qui l'a considérablement influencé dans une manière austère et scrupuleuse de traiter le portrait, face aux audaces maniéristes de Haarlem et d'Utrecht.
Il participe à l'essor d'un réalisme mesuré qui triomphe au XVIIe siècle.
Ravesteyn dut s'établir assez vite à Delft, car il figure dès 1598 sur les registres de la gilde de Saint-Luc de cette ville. En 1640, il marie sa fille à un portraitiste flamandisant assez connu, Andries Hanneman, tandis que son frère Anthony et son neveu Arnold furent également des peintres de portraits.
Ravesteyn eut plusieurs élèves dont les œuvres n'ont guère laissé de traces. À la fin de sa vie, vers 1654-1656, il prend part à la fondation de la nouvelle confrérie des peintres de La Haye. Son œuvre est très vaste, quoique assez uniforme : soigneux portraits peints dans une sévère et traditionnelle harmonie de noirs, de blancs et de gris, mais parfois avec un cadrage, un sens flamand du volume (qu'il a en commun avec Frans Hals tandis que son Portrait de famille de Brunswick fait songer à un Cornelis de Vos) et une force d'attention qui le distinguent en mieux de Mierevelt, comme le montrent le Couple de Lille (1620), aux pendants puissamment logés dans un motif d'architecture, ou bien l'excellent Pieter van Veen et son fils du musée de Genève qui peuvent rivaliser avec les meilleurs Keyser. Des confusions sont possibles avec d'autres portraitistes non moins exacts et dignement traditionnels, tels que Cornelis van der Voort et Nicolas Elias Pickenoy.
On n'aurait garde d'omettre les importants portraits collectifs de Ravesteyn qui supportent la comparaison avec ceux de Hals par la force de présence des modèles et la qualité des attitudes heureusement diversifiées, ainsi Les Officiers de la garde civique reçus par le conseil de la ville (1618), importante toile conservée au musée communal de La Haye.

Galerie PhC

Tableaux XVIIe siècle Louis XIII

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Ecole Hollandaise du XVIIe siècle - Prince Frédéric Comes de Palatinat » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Brussels dans la catégorie Tableaux XVIIe siècle Louis XIII, Tableaux et dessins.