EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Scène Galante - École française du XVIIIe
Scène Galante - École française du XVIIIe - Tableaux et dessins Style Scène Galante - École française du XVIIIe - Galerie PhC Scène Galante - École française du XVIIIe - Antiquités - Scène Galante - École française du XVIIIe
Réf : 64276
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Collection particulière
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 114 cm X l. 89 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Scène Galante - École française du XVIIIe XVIIIe siècle - Scène Galante - École française du XVIIIe  - Scène Galante - École française du XVIIIe Antiquités - Scène Galante - École française du XVIIIe
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Scène Galante - École française du XVIIIe

Grande huile sur toile de 100 cm par 74 cm.

Cadre ancien de 114 cm par 89 cm-portant un cartouche Nicolas Lancret.

Séduisante scène bucolique et galante au bord d’une fontaine dans un parc arboré. L’heure est à la collation. L’artiste a particulièrement bien réussie son oeuvre notamment cette fontaine déversant ses délicats filets d’eau et la profondeur particulièrement bien rendue sans oublier les personnages et cet admirable bouc !

Peinture de très belle qualité qu’un beau cadre ancien agrémente de la plus belle des façons.

LANCRET NICOLAS (1690-1743)

Une formation traditionnelle ; apprentissage de la gravure, professeur à l'Académie, puis fréquentation de l'école de l'Académie, où il se fait suspendre pour indiscipline ; aurait dû amener Lancret à devenir peintre d'histoire. Mais il découvre l'art de Watteau, peut-être à l'occasion de l'agrément de celui-ci à l'Académie en 1712, et soit par séduction, soit par opportunisme (son biographe, Ballot de Sovot, souligne que « le public goutoit fort » ce genre), Lancret décide de devenir peintre de fête galante. Il est alors élève de Gillot, comme l'a été Watteau, puis celui de Watteau lui-même, dont l'enseignement se borne, semble-t-il, à lui conseiller de travailler d'après la nature, de dessiner des paysages aux environs de Paris et d'y intégrer des figures dont l'invention, il est vrai, doit tout à ce maître. Agréé à l'Académie en 1718 (un an après que Watteau y eut été reçu avec son Pèlerinage à l'île de Cythère), Lancret y est reçu en 1719 avec une Fête galante, catégorie reconnue officiellement depuis peu. Il est ainsi le premier des « satellites » de Watteau, de ceux qui ont diffusé, avec un bonheur inégal, un esprit et des sujets nouveaux dans la peinture.

Galerie PhC

Tableaux XVIIIe siècle