EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens
Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens - Tableaux et dessins Style Louis XV Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens - Galerie PhC Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens - Louis XV Antiquités - Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens
Réf : 72407
3 250 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 50 cm X l. 44 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens XVIIIe siècle - Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens Louis XV - Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens Antiquités - Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens

Ecole française du XVIIIè siècle-Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens (1614)
Notre tableau reprend avec talent l’œuvre peinte en 1614 par Rubens exposée aujourd’hui au musée royal des Beaux-Arts d’Anvers.

Toile de 35 cm par 30 cm.
Magnifique cadre du XVIIIè, entièrement sculpté et doré à la feuille, de 50 cm par 44 cm

Pierre Paul Rubens (1577-1640)

L’oeuvre originale a été peinte en 1614 à Anvers, une fois rentré de son voyage en Italie (1600-1608)
En 1610, Rubens déménage dans une nouvelle demeure, palais qu'il avait fait construire et où il vécut une grande partie de sa vie, la Rubenshuis, actuellement devenue musée. La villa, d'influence italienne, abrite son atelier où lui et ses apprentis réalisent la plupart des peintures de l'artiste, et qui abrite également sa collection d'art personnelle ainsi qu'une des bibliothèques les plus vastes d'Anvers. Durant cette période, il développe son atelier en accueillant de nombreux élèves et assistants. Son élève le plus connu est alors Antoine van Dyck, qui devient rapidement le principal portraitiste flamand et qui collabore fréquemment avec Rubens. Il travaille également avec plusieurs autres artistes actifs dans la ville, notamment le peintre animalier Frans Snyders qui contribue à réaliser l'aigle dans le tableau Prométhée supplicié, mais aussi son excellent ami, le peintre de fleurs Jan Brueghel l'Ancien.
Saint Sébastien secouru par les anges peint après 1604, à la Rubenshuis.
Rubens fait également bâtir une autre maison au nord d'Anvers dans le village de Doel, à côté de l'église. Cette demeure, appelée De Hooghuis (la grande maison), est construite entre 1613 et 1643, et constitue sans doute un investissement.
C'est à cette période que Rubens compose des chefs-d'œuvre tels que L'Érection de la croix (1610) et La Descente de Croix (1611-1614) pour la cathédrale Notre-Dame d'Anvers, peintures qui contribuent à faire de Rubens un peintre flamand de premier ordre peu de temps après son retour. L'Érection de la croix, par exemple, illustre la synthèse faite par l'artiste entre La Crucifixion du Tintoret pour la Scuola Grande de San Rocco de Venise et les personnages dynamiques de Michel-Ange. Cette œuvre est en outre considérée comme un des premiers exemples de l'art religieux baroque.

Galerie PhC

Tableaux XVIIIe siècle Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Ecole française du XVIIIè siècle - Sainte famille d’après l’œuvre de Rubens » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Troyes dans la catégorie Tableaux XVIIIe siècle Louis XV, Tableaux et dessins.