EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale
Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale - Tableaux et dessins Style Louis XV Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale - Galerie PhC Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale - Louis XV Antiquités - Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale
Réf : 74431
6 250 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Collection particulière
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 89 cm X l. 60 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIIe siècle - Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale XVIIIe siècle - Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale Louis XV - Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale Antiquités - Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale
Galerie PhC
Galerie PhC

Tableaux anciens des 17e, 18e et 19e siècles


+33 (0)6 62 09 89 00
+33 (0)6 62 09 89 00
Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale

Ecole française de la seconde moitié du XVIIIè attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale

Notre tableau représente Hercule et Omphale. L’artiste s’inspire du tableau de François Lemoyne (1688-1737) qu’on peut admirer au Louvre.

Toile rentoilée de 83 cm par 54 cm
Cadre ancien entièrement sculpté de 89 cm par 60 cm

Hercule et Omphale

Après ses travaux et à la suite de sa folie qui lui a fait tuer sa famille, Hercule est soumis par l’oracle de Delphes à une année de servitude, pour expier sa faute. Acheté comme esclave par la reine de Lydie, Omphale, il effectue à son service, nombre d’exploits visant à débarrasser son royaume de monstres comme les Cercopes et de brigands tels les Itones. Différentes versions abordent les amours d’Omphale et Hercule. La plus répandue est que, admirant la force et les exploits d’Hercule, elle en fait son amant puis même son époux, après l’avoir libéré de la servitude. Cependant chez Ovide, Lucien, Properce et Sénèque, Omphale oblige Hercule à porter des habits de femme et à filer la laine tandis qu’elle se dote de la peau du lion de Némée et de la massue. Chez Sénèque, Omphale va même jusqu’à punir le héros d’un soufflet avec sa pantoufle. Ce thème de l’inversion des rôles dans l’amour a été retenu par les peintres, au XVIIè et surtout au XVIII siècle, pour son aspect léger et cocasse. En effet durant ce siècle, s’opère un déplacement de la thématique autour d’Hercule, des travaux à ses amours. Les œuvres de Rubens, Boucher, François Lemoyne comptent parmi les représentations les plus célèbres de ce thème mythologique. Il existe encore d’autres variations comme le fait qu’Hercule, amoureux d’Omphale, se serait lui-même rendu volontairement esclave, ou bien que Paon aurait fait courir la rumeur d’un Hercule habillée en femme, après s’être fait éconduire par Omphale. Quoi qu’il en soit le détournement de la figure héroïque et mythique d’Hercule reste une constante dans cet épisode dont l’intérêt réside en une réflexion sur l’inversion des genres masculin/féminin en amour.

Noél Hallé (1711-1787)

Noël Hallé reçoit ses premières leçons de peinture de son père Claude Guy Hallé. Il est le beau-frère de Jean II Restout et le neveu de Jean Jouvenet. Son fils est le célèbre médecin Jean Noël Hallé.
Il remporte le premier prix de peinture de 1736 avec « le passage de la mer rouge ». Il séjourne à Rome de 1737 à 1744 (pensionnaire de l’académie de France à Rome) et le 30 juin 1746 il est agréé à à l’académie des Beaux-Arts de Paris et devient académiciens le 31 mai 1748.
Inspecteur de la manufacture royale des gobelins en 1771 puis directeur de l’école de Rome en 1775.
Il est exposé dans de très nombreux musées.

Galerie PhC

Tableaux XVIIIe siècle Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Ecole française du 18è attribuée à Noél Hallé (1711-1787)- Hercule et Omphale » présenté par Galerie PhC, antiquaire à Troyes dans la catégorie Tableaux XVIIIe siècle Louis XV, Tableaux et dessins.