EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750
Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750 - Mobilier Style Louis XV Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750 - Antiquités Franck Baptiste Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750 - Louis XV Antiquités - Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750
Réf : 83980
8 500 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France Château de Jouars-pontchartrain
Materiaux :
Bois de tilleullaqué
Dimensions :
l. 150 cm X H. 88 cm X P. 60 cm
Mobilier Console - Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750 XVIIIe siècle - Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750 Louis XV - Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750 Antiquités - Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750

Large console en bois de tilleul laqué gris avec des rechampi bleus.
Modèle d’appliques à deux pieds en « double C agrafés » en forme de chien de fusil, ornés de coquilles et terminés par des « escargots »  à enroulements intérieurs.
La traverse haute centrée d’une rocaille asymétrique, l’entretoise ornée d’une large feuille d’acanthe finement sculptée et ajourée.
Les traverses des cotés, moulurées, chantournées et terminées par des demi-coquille.
Trés beau dessus de marbre brèche d’Alep d’origine.

Bel état de conservation, laque postérieure.

Travail parisien, époque Louis XV vers 1750.

Provenance : Château de Jouars-Pontchartrin (Yvelines)

Dimensions :

Largeur : 150 cm ; hauteur : 88 cm ; Profondeur : 60 cm

Notre avis :

Notre console fût probablement commanditée vers 1750 par Jean-Frédéric Phélypeaux de Maurepas, comte du même nom, secrétaire d’état à la marine et propriétaire du Chateau de ...

Lire la suite

... Jouars-Pontchartrain durant le règne de Louis XV.
La qualité de la sculpture, avec des feuilles d’acanthes finement nervurée et renversée, la préciosité du marbre et la fluidité de la ligne nous revoient vers une atelier parisien de premier plan.
Le dessin, avec ces deux acanthes asymétriques qui se répondent, offre une ligne tempérée rare et particulièrement pure, contrairement au « rocaille » débridé qui sévissait à Paris à la même période.
L’ornemaniste qui a dessiné de notre console a réussit le paris de conjuguer à la fois l’asymétrie des traverses tout en gardant une symétrie globale.
Comble du luxe, il nous offre même une perspective avec deux coeurs, dessinés par les contours intérieurs de la console et séparés par les rocailles de la traverse et de l’entretoise.
La forme obtenue, fruit d’un travail méticuleux de recherche est l’expression même de l’ingéniosité et de la perfection esthétique atteinte durant le règne de Louis XV.

Antiquités Franck Baptiste

Console Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Console rocaille, château de Jouars-Ponchartrain vers 1750 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Console Louis XV, Mobilier.