EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732)
Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732) - Mobilier Style Régence Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732) - Galerie Nicolas Lenté Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732) - Régence Antiquités - Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732)
Réf : 92849
35 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Paris, France
Materiaux :
Amarante, bronze doré
Dimensions :
l. 144 cm X H. 89 cm X P. 85 cm
Mobilier Commode - Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732) XVIIIe siècle - Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732) Régence - Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732) Antiquités - Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732)
Galerie Nicolas Lenté
Galerie Nicolas Lenté

Mobilier et Objets d'Art de la Haute Epoque au XVIIIe


+33 (0)6 64 42 84 66
Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732)

Rare et élégante commode en « tombeau » galbée en façade et sur les côtés, en placage d’amarante disposé en feuilles dans les encadrements. Elle ouvre par quatre tiroirs sur trois rangs : deux grands et deux petits et asymétriques en ceinture.
Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés : le cartouche frontal rocaille, chutes d'angles aux enroulements en feuilles de chêne, poignées et sabots feuillagés, des rosaces sur les côtés.
Dessus de marbre rouge griotte des Flandres.

Dimensions : h. 89 cm, l. 144 cm, p. 85 cm

Par Etienne Doirat (1675-25 juin 1732), époque Régence, XVIIIeme siecle


Bien que non estampillée notre commode appartient par sa forme et ses ornementations de bronzes à un corpus identifié de la production d’Etienne Doirat, l’un des plus talentueux ébénistes sous la Régence.
Ce groupe de commodes répertoriées dans les collections publiques et privées, dont certaines estampillées E. Doirat se caractérisent par le ...

Lire la suite

... cartouche frontal presqu’identique.
Sur notre commode ce cartouche est formé par deux lambrequins festonnés réunis par une agrafe ils se prolongent par des branchages feuillagés d’acanthe et fleuris aux frises perlées. A l’intérieur deux entrées de serrure la première a la gueule de lion, la deuxième formée par deux dauphins stylisés affrontés aux pattes de lion sous un lambrequin.
Commodes par Etienne Doirat au cartouche frontal :
Commodes de forme tombeau identique:
• Commode estampillée Doirat, Christie’s Londres, 10 juillet 2008 lot n 43
• Commode non estampillée, doc. Me Tajan, publiée dans le « Mobilier français du XVIIIe siècle » par Kjelleberg
Commode de forme différente, cartouche frontal identique :
• Commode a trois tiroirs, estampillée Doirat, Christie’s Londres, 27 novembre 2018 lot n 509
• Commode sarcophage, estampillée Doirat, J. Paul Getty museum, Los Angeles
• Commode a deux tiroirs, estampillée Doirat, collection privée, illustré dans J. - D. Augarde
• Commode à trois tiroirs, estampillée de Migeon, mais attribuée a Doirat de l’ancienne collection Eugène Kraemer, vente galerie Georges Petit (Paris), 5-6 mai 1913, lot 141 ; ancienne collection Ogden Mills, Paris, rue de Varenne ; puis par descendance à sa sœur Béatrice, comtesse de Granard ; puis par descendance ; vente Christie’s, Londres, 6 juillet 2016, lot 51.

Etienne Doirat a été un des rares ébénistes de son époque à apposer son estampille, mais cela seulement a la fin de sa carrière. En trente ans d’activité il a produit un nombre significatif de pièces si l’on juge le volume par son inventaire après décès, mais la plupart de ses œuvres ne sont pas signées.
Il s'agit en tout premier lieu de commodes qui constituent l'essentiel de sa production. L 'inventaire dressé le 14 juillet 1732, peu de jours après son décès, en mentionne un grand nombre, "en tombeau", "à la Régence", en « Esse », mais fait aussi état de grands bibliothèques, d'armoires, de buffets, de secrétaires, de régulateurs et de divers modèles de tables de jeu, de salon, de chevet. Ces meubles sont fréquemment habillés d'amarante ou de bois de violette, plaqués en feuilles ou marquetés de quadrillages.
Il était, contrairement a ses confrères, propriétaire de son stock de modèles de bronze destinés à son usage exclusif, mentionné dans son inventaire comme « modeles de plomb imparfaits servant de garniture de commodes et autres ».

Doirat Etienne (1675-25 juin 1732)

Descendant d'une famille d'artisans qui travaillaient depuis au moins un siècle dans le faubourg Saint-Antoine, il naît d'un père maçon, vers 1670, et obtient ses lettres de maîtrise dans les premières années du XVIIIème siècle. Il travaillera toute sa vie rue du Faubourg Saint-Antoine, ou dans ses alentours immédiats, pour une riche clientèle française et étrangère. Ses meubles, d'un caractère souvent somptueux, appartiennent pour la plupart au style en honneur sous la Régence.

Galerie Nicolas Lenté

Commode Régence

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Commode d’époque Régence par Etienne Doirat (Paris, 1675-1732) » présenté par Galerie Nicolas Lenté, antiquaire à Paris dans la catégorie Commode Régence, Mobilier.