EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730
Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730 - Objets de Vitrine Style Régence Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730 - Antiquités Franck Baptiste Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730 - Régence Antiquités - Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730
Réf : 87628
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Bois, Vernis martin bleu, poudres d'or et de cuivre
Dimensions :
l. 30 cm X H. 11.5 cm X P. 23 cm
Objets de Vitrine Boite & Nécessaire - Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730 XVIIIe siècle - Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730 Régence - Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730 Antiquités - Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730

Rarissime coffret de toilette en bois laqué bleu.
Les cotés concaves, le couvercle du dessus bombé, l’entrée et les charnières finement ciselées, gravées et dorées.
Trés beau décor en fort relief à la poudre d’or et de cuivre (maki-e) d’un coq et de sa progéniture dans un environnement végétal , à l’imitation des laques que l’on retrouvent sur les cabinets Japonais du début de l’ère Edo vers 1650.

Intérieur en laque rouge vermillon.

Trés bel état de conservation, infimes retouches dans le décor.

Travail Parisien du début du règne de louis XV vers 1720-1730, probablement par l’atelier de Guillaume Martin (1689-1749).*


Dimensions :

Hauteur : 11,5 cm ; Largeur : 30 cm ; Profondeur : 23 cm

Coffret similaire et bibliographie :

Les secrets de la laque Française, le vernis Martin, Musée des arts décoratifs , coffret Page 153.



*On retrouve dans l’inventaire de l’atelier de Guillaume Martin à sa mort en 1749 ...

Lire la suite

... plusieurs toilettes (noms donnés à ces coffrets) « deux autres toilettes noires, une autre verte et une bleue. » (AN, MC, CXXI 345, 18 Aout 1749, folio 4, verso)

Guillaume Martin, né en 1689 reçu maître peintre en 1713.
Il exerça le métier de peintre vernisseur avec le titre de « vernisseur du Roy ».
Il associa ses quatre frères à l’entreprise.
Sa technique consistait à passer quatre à cinq couches de préparation puis plusieurs couches de laque noire recouverte de plusieurs couches de laque transparente, chaque couche étant polie avant de recevoir la suivante.
La technique Martin ne s’appliquait pas seulement sur le bois mais aussi sur différents supports comme le métal et permettait d’imiter différents matériaux : écaille, émaux marbre, or.
On doit à Guillaume Martin la polychromie. Les fonds sont noir, rouge, vert, jaune, brun ou aventurine.
L’aventurine est une pierre rougeâtre parsemée de paillettes semblables à de l’or.
La « laque aventurine » était à base de poudre d’or. Les particules étaient soufflées dans la couche de laque. Guillaume Martin était passé maître dans ce domaine.
A la mort de Guillaume Martin en 1749 c’est son frère Etienne Simon qui interviendra dans la réalisation des décors des appartements de la marquise de Pompadour.


Notre avis :

L’importance de la superposition des couches et la résistance de cette laque nous permettent de présenter le décor de ce coffret tel qu’il est sorti de l’atelier du vernisseur.
Le vernis de protection ayant légèrement jauni, il nous renvoie une couleur qui tire sur le vert mais c’est bien une laque de couleur « bleu céleste » qui se cache sous le vernis d’origine.
On peut apprécier la teinte originale, sur le bureau estampillé « Migeon », sur celui attribué à Delorme ou sur la commode estampillée Jacques Dubois présenté page 91, 92 et 96 du livre sur la laque française cité plus haut.
La grande maitrise des décors Japonais en fort relief de poudres métalliques a grandement participé à la renommée des frères Martin mais c’est bien l’émancipation du modèle oriental, avec la découverte de fonds bleus et roses, alors inconnus en Asie, qui donna naissance à l’appellation « vernis martin » pour cette technique nouvelle.
Outre la rareté du fond bleu, la qualité et l’épaisseur du décor imite tellement parfaitement les plus belles laques japonaises qu’il nous serait presque impossible à l’oeil de les différencier sur un fond noir et sur une forme plus neutre que celle de ces coffrets de toilettes typiquement parisiens.

Antiquités Franck Baptiste

Boite & Nécessaire Régence

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Coffret de toilette en vernis martin bleu à décor japonisant vers 1730 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Boite & Nécessaire Régence, Objets de Vitrine.

XVIIIe siècle
Coffret péruvien ou mexicain