EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance
Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance - Mobilier Style Renaissance Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance - Galerie Gabrielle Laroche Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance - Renaissance
Réf : 74332
Prix sur demande
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Allemagne ou Est de la France
Materiaux :
Bois de noyer
Dimensions :
l. 141 cm X H. 73 cm X P. 59 cm
Mobilier Coffre - Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance XVIe siècle et avant - Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance Renaissance - Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance
Galerie Gabrielle Laroche
Galerie Gabrielle Laroche

Haute Epoque


+33 (0)1 42 97 59 18
+33 (0)6 08 60 05 82
Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance

Origine : Allemagne ou Est de la France
Période : Epoque Louis XII, 1500 - 1510


Hauteur : 73 cm
Largeur : 141 cm
Profondeur : 59 cm

Ancienne collection Pierre Louis Bresset
Ancienne collection Gustave Eiffel

Bois de noyer
Bon restes de polychromie bleue et dorée
Serrure à moraillon d’époque postérieure
Bon état de conservation


Plus rares que les meubles gothiques, du fait de leur courte période de fabrication (1490-1515), les meubles d'époque Louis XII (1490 - 1515) présentent un intérêt historique.

Ce coffre en noyer, dont les éléments sont assemblés à queue d’aronde à l’arrière, présente une façade exceptionnelle d’une grande plasticité, sculptée dans la masse d’une unique planche épaisse de 4 centimètres.
Les parois latérales sont formées de deux planches de noyer de 3 centimètres d’épaisseur.

La composition très riche est l’illustration d’un schéma gothique d’influence germanique. Elle est rythmée non plus par des contreforts ou des colonnettes gothiques -et pas encore par des éléments clacissisant ultramontains- mais par des colonnes très graphiques, striés, reposant sur une base. Les rainures des colonnes se développent irrégulièrement et proposent un mouvement rythmique qui participe à un effet de profondeur.

Cinq volets figurent une série de personnages issus de la tradition religieuse à l’exception de l’élément central qui est sculpté d’un ange présentant un blason aujourd’hui arasé. Deux registres sont isolés par l’arcature formée d’accolades ogivales denticulées, une structure qui poursuit l’idée du fenestrage à orbevoie. La grande recherche dans le travail d’ornementation, de détails, accompagnés d’éléments architecturaux et de motifs naturalistes encore gothiques s’ajoute à la qualité des compositions et de la sculpture dans un esprit propre à l’époque Louis XII (1490-1515).

Avec l’étude (plus d'informations par email) de la façade du coffre d’apparat se dégage clairement une lecture typologique voulue par le commanditaire. L’ensemble des éléments concourent à livrer un discours sur le dogme de la rédemption humaine qui commence avec la scène d’Adam et Eve. Episode clé pendant lequel la première femme accompli le péché originel en désobéissant à Dieu et apporte la mort sur Terre. Un évènement qui condamne l’humanité sa descendance jusqu’à l’avènement d’une nouvelle Eve. Il s’agit de la Vierge Marie qui, immaculée, permet à Dieu de s’incarner et de racheter le péché originel. Enfin la scène de l’apparition du Christ agit comme une preuve de la résurrection, affirme sa réalité et appuie la promesse de la vie éternelle. L’association avec l’Ancien Testament se fait au moyen des phylactères qui annoncent la venue du messie et proclament l’accomplissement futur de la rédemption illustrée au registre inférieur : « Un rameau sortira de la bouche de Jessé, une fleur sur qui reposera l’esprit du Seigneur », « La vierge enfantera un fils et appellera son fils Emmanuel ».

De même, au travers des figures elles-mêmes est mis l’accent sur la figure du Christ. En effet, David, fils de Jessé est aussi l’ancêtre de la Vierge et par conséquent du lignage terrestre de Jésus. Moïse quant à lui, toujours selon la tradition typologique, préfigure Jésus par la succession des épisodes qu’il traverse.

Notons finalement que chacun des trois passages des Ecritures auxquels les phylactères se réfèrent sont aussi utilisés dans des cantiques liturgiques médiévaux entonnés exclusivement durant l’Avent, les quatre semaines précédant Noël. Les deux autres inscriptions sont aussi tirées d’hymnes grégoriennes chantées durant l’Avent. Le phylactère porté par Moïse fait lui allusion à un chant du XIIIe siècle qui subit une modernisation par Josquin des Prez (1450-1521), le compositeur franco-flamand considéré comme le grand maître de la polyphonie vocale des débuts de la Renaissance, parfait contemporain de notre coffre.

Ainsi ce remarquable coffre d’apparat laisse deviner un commanditaire érudit attaché au dogme de la Rédemption et au discours typologique, un homme moderne, amateur de chants liturgiques et proche du milieu hospitalier (il y a alors deux commanderies de l’Ordre Hospitalier de St Antoine dans l’est de la France ; Strasbourg et Issenheim). La permanence de la polychromie procure une plasticité accrue de la sculpture en même temps qu’elle renforce sa dimension picturale. Une pièce historique par sa qualité technique, sa dimension intellectuelle et sa valeur esthétique.


Bibliographie

Louis REAU, Iconographie de l’Art Chrétien, Presses Universitaires de France, 1958

Cantusdatabase.org

Jacqueline BOCCADOR, le mobilier français du Moyen Age à la Renaissance

Oeuvre collective, L’eau au Moyen Âge, publications du Cuer Ma, Université de Provence, édition Jeanne Laffitte, 1985

Galerie Gabrielle Laroche

<   XVIe siècle
Table à l'italienne d'époque Renaissance
Table à l'italienne d'époque Renaissance

Prix : Sur demande

XVIIe siècle
Rare armoire espagnole polychromée
Rare armoire espagnole polychromée

Prix : Sur demande

Coffre Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Coffre en noyer sculpté et polychromé de la Première Renaissance » présenté par Galerie Gabrielle Laroche, antiquaire à Paris dans la catégorie Coffre Renaissance, Mobilier.