EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études
Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études - Tableaux et dessins Style Louis XV Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études - White Rose Fine Art Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études - Louis XV Antiquités - Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études
Réf : 95873
1 200 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Allemagne
Materiaux :
Huile sur carton
Dimensions :
l. 11 cm X H. 14 cm
Tableaux et dessins  - Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études XVIIIe siècle - Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études Louis XV - Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études Antiquités - Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études
White Rose Fine Art
White Rose Fine Art

Peintures et dessins anciens


+ 31 629514501
Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (1712-1774) - Deux Études

Christian Wilhelm Ernst Dietrich, dit Dietricy (Weimar 1712 - 1774 Dresde)

Deux études de personnages de vieux hommes

Huile sur carton, dans les cadres ovales dorés d'origine et avec le papier support bleu d'origine.

Avec les cadres 14 x 11 cm

Provenance : Collection privée, Pays-Bas


Ces deux charmants petits tableaux sont encore dans leurs cadres d'origine et n'ont jamais été touchés. Ils sont peints dans le style des "tronies" de Rembrandt.

Dietrich est né à Weimar, où il a été élevé très tôt à la profession d'artiste par son père Johann Georg, alors peintre de miniatures à la cour du duc. La sœur de Dietrich était la peintre Maria Dorothea Dietrich.

Envoyé à Dresde pour se perfectionner sous la direction de Johann Alexander Thiele, il eut la chance de terminer en deux heures, à l'âge de dix-huit ans, un tableau qui attira l'attention du roi de Saxe. Auguste II est si satisfait de l'habileté de Dietrich qu'il lui donne les moyens ...

Lire la suite

... d'étudier à l'étranger et de visiter successivement les principales villes d'Italie et des Pays-Bas. Là, il apprend à copier et à imiter les maîtres du siècle précédent avec une versatilité vraiment surprenante.

Il réussit surtout à imiter le style de Rembrandt, dont on trouve de nombreux exemples dans les galeries de Saint-Pétersbourg, Vienne et Dresde. À Dresde, en effet, il existe des tableaux reconnus comme étant les siens, portant les dates fictives de 1636 et 1638, et le nom de Rembrandt.

En 1741, il est nommé peintre de la cour d'Auguste III à Dresde, avec un salaire annuel de 400 thalers, conditionné par la production de quatre tableaux de cabinet par an. Cette condition explique sans doute la présence de cinquante-deux panneaux et toiles du maître dans l'une des salles du musée de Dresde.

White Rose Fine Art

Tableaux et dessins