EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Chapiteau représentant un lion et un taureau affrontés, France XV siècle
Chapiteau représentant un lion et un taureau affrontés, France XV siècle - Sculpture Style Moyen Âge Chapiteau représentant un lion et un taureau affrontés, France XV siècle - Dei Bardi Art
Réf : 86876
6 800 €
Époque :
XIe au XVe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Pierre
Dimensions :
L. 75 cm X H. 50 cm X P. 33 cm
Sculpture  - Chapiteau représentant un lion et un taureau affrontés, France XV siècle
Dei Bardi Art
Dei Bardi Art

Sculptures et objets d'art Haute Epoque et Renaissance


+32 (0)4 76 74 05 57
Chapiteau représentant un lion et un taureau affrontés, France XV siècle

Chapiteau monumentale en pierre sculpté en très haut relief sur un fond mouluré représentant deux animaux affrontés tenant un phylactère, vraisemblablement un lion et un taureau

France, XV siècle
50 x 75 x 33 cm

Provenance : Collection Georges Demotte, puis Andrée Macé (voir la photo prise par Demotte dans son atelier vers 1930).

La représentation animale dans l’art médiévale est riche par la diversité des formes artistiques et des animaux représentés lesquels s’épanouissent dans les églises les bas-reliefs et les peintures, seul media d’apprentissage pour l’illettré.

Créature de Dieu, l’animal aide l’homme a interpréter le monde, dans un rôle symbolique et moralisateur, particulièrement représenté dans les bestiaires.

Dans le présent chapiteau, un lion et un taureau sont représentés de profil, tenant un phylactère. Le lion est décrit avec une abondante crinière descendant sur le dos avec des mèches juxtaposées aux ...

Lire la suite

... extrémités enroulés ; la gueule ouverte laissant voir ses dents et les pattes antérieures levés tenant un bout de phylactère; la queue dressée revenant en s sur le devant.
Le taureau est représenté symétriquement dans la même pose, les cotes perceptibles sous sa chair, les pattes antérieures levés tenant le phylactère qui s’enroule derrière le dos de l’animal. La texture du poil du taureau, court et lisse, est rendue par des très légères lignes parallèles tandis que les poils plus épais du lion sont représentes par des petites mèches coniques juxtaposées.

L’homme du Moyen Âge a eu l’occasion de voir des lions vivants, présentes par des montreurs d’animaux dans les foires ou bien dans les ménageries royales et princières mais pour décrire la faune, il accorde plus d’importance à l’allégorie ou a la symbole qu’a l’observation ; c’est seulement à la Renaissance que les représentation du félin se tournent vers le réalisme.

Les animaux constituaient des symboles à décrypter et la symbolique du bestiaire médiéval tirait sa source de multiples références à l’Ancien et au Nouveau testament.

Le lion au Moyen age est représenté partout : dans les armoiries, dans les chapiteau d’églises et des château, dans les manuscrits et dans les peintures. Il représente la force du croyant combattant le péché, il incarne la puissance et symbolise la sagesse. Le taureau en revanche, animal sacrificiel par excellence symbolisait la passion du Christ.
Le lion et le taureau sont aussi les emblèmes des deux lignées messianiques d’Israël, les tribus de Juda et de Joseph.

Le lion est souvent associés au Christ mais il est aussi l’animal de prédilection des armoiries et la figure la plus employé des blasons.
C’est à partir du XIII siècle que le lion reçoit le titre de rex animalium et sa présence dans les églises, mais aussi dans les château se multiplie.

Le présent chapiteau provient de la collection de Georges Joseph Demotte (1877-1923) célèbre marchand d’art d’origine belge installé dans le VIII arrondissement de Paris, qui ouvra une galerie à New York en 1918, année pendant laquelle Henri Matisse peigna son portrait. Spécialiste averti de l’art gothique et figure centrale du marché de l’art international au début du XX siècle, il initia à l’art médiévale des collectionneurs américains tels que William Randolph Hearts ou Consuelo Vanderbilt Balsan et travailla avec les plus importants musés américains tels que le Metropolitan Museum.

Dei Bardi Art

Sculpture