EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725
Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725 - Tapisserie & Tapis Style Louis XV Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725 - Antiquités Franck Baptiste Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725 - Louis XV Antiquités - Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725
Réf : 72674
Prix sur demande
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
Joseph Fleuriau d'Armenonville Garde des Sceaux de Louis XV
Materiaux :
Laine et soie
Dimensions :
l. 154 cm X H. 250 cm
Tapisserie & Tapis Tapisserie - Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725 XVIIIe siècle - Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725 Louis XV - Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725 Antiquités - Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725

Rarissime portière de la tenture dite de la chancellerie, en laine et soie.
Fond bleu azur semé de lys d’or et centré des deux « L » entrecroisés » du chiffre de Louis XV dans un important blason ailé.
Au dessous, les deux masses d’armes de grand chancelier de France entrecroisées et nouées d’un ruban rouge.
Les parties hautes et basses ornées de rinceaux de feuillage faisant office d’écoinçons.
Bordure en frise de godrons à coquilles.

Bel état de conservation, petites restaurations d’usage.

Numéros d’inventaires au revers ( photos)


Dimensions : hauteur : 250 cm ; Largeur : 154 cm

Provenance :

-Issue d’une tenture en six pièces dont quatre trumeaux commandés par le roi Louis XV en 1722 à la manufacture royale des Gobelins pour son garde des Sceaux Joseph Fleuriau d’Armenonville (1661-1728).

-Tissée entre 1722 et 1725 sous la direction de Jules Robert de Cotte (1683-1767) dans l’atelier de basse lisse de Jean de la Fraye (1693-1727) ou de Dominique de la Croix (1693-1739) d’après les cartons de Claude III Audran (1658-1734).

L’ébauche des cartons présent dans les collections du National Muséum de Stockholm.

De cette tenture composée de deux grandes tapisseries ornant les murs nord et sud de la grand chancellerie et de quatre trumeaux « entrefenêtre » ne subsiste aujourd’hui que trois trumeaux, celui que nous présentons et deux autres ayant perdu leurs bordures et actuellement présents dans les collections de l’art Institut de Chicago. (N° Inventaires 1938.1304 et 1938.1305).

Suivant une ancienne tradition, chaque chancelier de France ou garde des Sceaux recevait à sa prise de fonction, une tenture de la Chancellerie.
Celle-ci comprenait plusieurs pièces et portières à fond fleurdelisé, comportant les armes de France et de Navarre ainsi que les attributs de chancelier (masses d’armes) et quelques fois ses armoiries personnelles.
Ces tentures étaient tendues dans la chambre du Sceau ou le chancelier tenait audience.
Elles étaient commandées par le roi en personne à la Manufacture des Gobelins qui fournissait ces précieuses tapisseries pour les bâtiments officiels ainsi que pour les cadeaux diplomatiques.

Notre avis :

Issue de la plus prestigieuse manufacture de tapisseries au monde, notre chancellerie est le symbole même du pouvoir Royal sous l’ancien Régime.
Ces tapisseries avaient pour but de rappeler à chacun que c’était bien au nom de la France et sous l’autorité du Roi que le chancelier appliquait les ordonnances.
De la petite quinzaine de tentures de la chancellerie tissées sous les règne de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, peu nous sont parvenues, notamment en raison de leurs destructions pendant la révolution, ces tapisseries étant un fort symbole de la monarchie.
Toutefois, les chanceliers ayant le droit de garder leurs tentures une fois leur retraite prise, certaines furent conservées dans les familles jusqu’au 19 ème siècle.
La majorité de ces pièces ornent aujourd’hui les plus prestigieux musées du Monde :

Art Institut Chicago - Deux portières de Joseph Fleuriau d’Armenonville ( 1661-1728)

Metropolitan Muséum New York -Portière de Germain-Louis Chauvelin (1685-1762)

J.Paul Getty Museum Los Angeles-Portière de Germain-Louis Chauvelin (1685-1762)

Musée Du Louvre : -Tapisserie de Paul-Esprit Feydeau de Brou (1682-1767)
-Tenture aux armes de Louis Boucherat (1616-1699)

Musée arts décoratifs Paris : Tapisserie aux armes de Marc René de Voyer de Paulmy d'Argenson (1652-1721)

Bowes Museum Barnard Castle : Tenture de Paul-Esprit Feydeau de Brou ( 1682-1767)

Quelques autres pièces sont aussi passées en vente publiques:

Collection Bruni-Tedeschi vente Sotheby Londres 22 Mars 2017 lot 26 (72 000 GBP)

Collection Riahi vente Christies Londres 6 Décembre 2012 lot 13 (301 250 GBP)

Christies Londres 6 Juin 2015 lot 16 ( 43 750 GBP)


Joseph Jean-Baptiste Fleuriau d'Armenonville, né à Paris le 22 janvier 1661 et mort au château de Madrid le 27 novembre 1728, est un financier, magistrat et homme politique français. Issu du conseil des finances de Louis XIV, il devient secrétaire d'État aux Affaires Étrangères puis à la Marine sous la Régence et garde des sceaux de Louis XV en 1722.

Antiquités Franck Baptiste

Tapisserie Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Chancellerie royale des Gobelins, Paris vers 1723-1725 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Tapisserie Louis XV, Tapisserie & Tapis.