EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe
Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe - Sculpture Style Louis XVI Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe - Galerie Sismann Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe - Louis XVI Antiquités - Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe
Réf : 100181
30 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Terre cuite
Dimensions :
l. 14 cm X H. 48 cm
Sculpture Sculpture en Terre cuite - Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe XVIIIe siècle - Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe Louis XVI - Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe Antiquités - Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe
Galerie Sismann
Galerie Sismann

Sculpture européenne


+33 (0)1 42 97 47 71
+33 (0)6 14 75 18 69
Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe

Cette paire de terres-cuites met en scène deux figures drapées en pied, portant chacune dans ses bras une corne d'abondance.
La première, féminine, est coiffée d'épis de blé semblables à ceux qui débordent de sa corne. Ces derniers nous permettent de reconnaitre sous les traits de cette jeune femme la déesse Cérès, personnifiant ici l'Eté, saison de la moisson.
Son pendant masculin porte lui une corne emplie de fruits d'Automne. Cette dernière, associée aux traits juvénile du personnage et au voile remonté sur sa tête désigne le dieu des jardins et des vergers Vertumne, personnifiant l'Automne. En effet, cette étoffe fait allusion aux amours du Dieu qui, pour séduire la nymphe Pomone, se déguisa en vieille femme afin de pouvoir lui parler. Le voile fait ici allusion au dénouement de l'histoire, lorsque Vertumne décida à terme de révéler son subterfuge à Pomone et ainsi de se « dévoiler ». Très apprécié dans l'art antique et classique, la figure ...

Lire la suite

... de Vertumne rencontra un succès tout particulier dans la sculpture de jardin du Grand Siècle. A l'instar de notre statuette, on le retrouve ainsi coiffé d'un voile sur une célèbre version réalisée en 1696 par François Barrois (1656-1726) d'après une esquisse de François Girardon (1685) pour le parc du château de Versailles. Ce Vertumne s'inscrivait dans une série de quatre termes aux côtés de Pomone en personnification du Printemps (François Barrois), Cérès en Eté (Dumont et Coustou) et de l'Hiver (Raon). Figuré sur une planche de l'ouvrage de Charles de Clarac sur le musée de sculpture Antique et Moderne du Louvre, cet ensemble laisse penser que notre paire aurait autrefois été complétée par deux autres figures, Pomone et l'Hiver, formant ainsi un cycle complet des saisons.
Sur notre paire, le profil classique affirmé de Vertumne, au nez droit puissant, de même que la douceur et l'amabilité des faciès , ou encore leur nudité idéalisée, ne sont pas sans évoquer l'art des sculpteurs académiciens de la seconde moitié du XVIIIe siècle, comme Guillaume II Coustou (1716-1777) ou encore son élève Pierre Julien (1731-1804). Ainsi, le canon épanouie de notre Cérès peut faire écho à celui des Trois Grâces attribuées à Pierre Julien, dont le groupe est aujourd'hui conservé dans les collections du musée Cognac-Jay, et la physionomie de Vertumne à celle de son Buste d'Albinus, probablement réalisé dans les années 1760.
Au sein de notre groupe, chacune des cornes d'abondance présente en sa partie supérieure un percement, laissant envisager qu'il pourrait s'agir ici de projets visant à entériner la forme finale d'un spectaculaire ensemble de candélabres.

Galerie Sismann

Sculpture en Terre cuite Louis XVI

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Cérès (l'Eté) et Vertumne (L'Automne) - Terre cuite, France seconde moitié du XVIIIe » présenté par Galerie Sismann, antiquaire à Paris dans la catégorie Sculpture en Terre cuite Louis XVI, Sculpture.