EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752
Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752 - Horlogerie Style Louis XV Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752 - Antiquités Franck Baptiste Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752 - Louis XV Antiquités - Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752
Réf : 89509
5 800 €
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France-Alsace
Materiaux :
Bois de tilleul doré a la feuille
Dimensions :
l. 35 cm X H. 70 cm
Horlogerie Cartel - Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752 XVIIIe siècle - Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752 Louis XV - Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752 Antiquités - Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752

Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace vers 1752.

Rare et grand cartel d’applique en bois finement sculpté et doré à la feuille.
Modèle à trés riche décor de Zéphyr et Cupidon dans des nuées, de rocailles d’acanthes en crêtes de coqs ceinturant la lunette, surmontés d’une bergère accompagnée de son chien.
Le cadran émaillé blanc à chiffres romains pour les heures et arabes pour les minutes est signé « Ane . Mosbrucker à Saverne »* et signé « A.N Martinière P.aire du Roy le 17 Juillet 1752.*

Mouvement d’origine à sonnerie à la demande par tirage (Heure, demies et quart), suspension modifiée.

Parfait état de marche, révisé par notre horloger.

Dorure d’origine à la feuille (petites retouches).

Travail Alsacien d’époque Louis XV vers 1752.

Dimensions :

Hauteur : 70 cm ; Largeur : 35 cm

* Antoine Mosbrucker est un horloger Alsacien actif à Saverne dans les années 1750-1760.
Il est référence page 477 ...

Lire la suite

... du dictionnaire Tardy des horlogers Français, notamment pour un cartel en bois sculpté et doré qui est probablement celui que nous présentons.
Il est aussi connu pour une production de curieuses pendules à crémaillère.

*
Antoine-Nicolas Martinière est né à Paris en 1706.
Il est le fils de Nicolas Martinière (mort avant 1736), Maître Émailleur et Patenôtrier et de Marie Dumergue.
Il se marie, en 1736, avec Geneviève Larsé, fille de François Larsé, Maître Horloger, qui lui donne un fils, Jacques-Nicolas, né en 1738.
Il fut reçu Maître, le 3 juillet 1720, et enregistré comme Marchand verrier-fayancier-émailleur-patenôtrier.
En 1741, il reçut le titre d’Émailleur et Pensionnaire du Roi.
Il fut nommé Juré de sa guilde, de 1744 à 1746.

Antoine-Nicolas Martinière restera le Maître Émailleur le plus talentueux et le plus célèbre de sa génération. C'est lui, qui, entre 1741 et 1742, à l'âge de 36 ans, réalisa pour le Roi le célèbre "Almanac perpétuel et toujours nouveau" conservé dans la Wallace Collection à Londres, ainsi qu'en 1747, la fameuse illustration sur émail de la bataille de Fontenoy, conservée au Musée National du Château de Versailles.

Il est également l'auteur de la décoration de plusieurs montres.
Il fut le fournisseur des meilleurs horlogers de son temps, notamment Julien Le Roy dès 1731, Melchior Bonnaventure Balthazar, Louis Jouard, Jean-Baptiste Baillon à partir de 1740, mais aussi Étienne Le Noir, Gilles l'Ainé, Joachim Bailly, Jean Moisy, Lange de Bourbon (fabricant de baromètres) et bien d'autres, tant en province qu'en Suisse pour la maison Funck à Bern.
En 1775, le supplément des Tablettes de la Renommée le signale comme étant encore en activité.
Il meurt, à Paris, le 2 septembre 1784.

Notre avis :

Le cartel que nous présentons, avec ses crêtes de coq et ses puttis aux ailes de papillons est clairement inspiré des productions en bronze du maitre fondeur ciseleur du roi Jacques Caffieri (1678-1755).
Outre son caractère décoratif, sa rareté et la signature prestigieuse de son cadran en émail, il constitue un émouvant témoignage de l’ingéniosité des artisans de province qui se sont évertués au fil des siècles à imiter les couteuses productions parisiennes.
C’est une réponse de la province aux artisans de la capitale, et au même titre que l’arte Povera, la relative fragilité de la technique et son emploi sur commande, rendent aujourd’hui ces pièces plus rares que les productions originales.
En effet si quelques « boites » d’horlogerie en bois dorés nous sont parvenus, rares sont celles de grandes dimensions et aussi finement sculptées que celle de notre cartel d’applique.
A notre connaissance le cartel que nous présentons constitue une des plus belles pièces de ce type.

Antiquités Franck Baptiste

Cartel Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Cartel à tirage en bois sculpté et doré, Alsace 1752 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Cartel Louis XV, Horlogerie.