EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle
Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle - Arts d Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle - Victoria Hougron Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle - Antiquités - Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle
Réf : 86453
VENDU
Époque :
XIXe siècle
Provenance :
Japon
Materiaux :
Bronze
Dimensions :
H. 51 cm
Arts d XIXe siècle - Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle  - Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle Antiquités - Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle
Victoria Hougron
Victoria Hougron

Antiquités chinoises et Japonaises


+33 (0)7 51 26 78 70
Brûle-parfums en bronze japonais figurant Toba sur sa mule, 19e siècle

Brûle-parfums en bronze partiellement doré représentant Toba sur sa mule, Japon, période Edo (1603-1868), 19e siècle.

Selon la légende, un fonctionnaire et poète chinois surnommé Toba au Japon (Su Shi en chinois, 1036-1101), qui vivait sous les Song au service des empereurs Shenzong et Zhezong, aurait été injustement banni par ces derniers, à la suite d'intrigues de cour. Il serait alors parti en exil sur le dos d'une mule, vêtu d'un couvre chef en osier tressé, un livre de ses poésies et un sceptre ruyi à la main, symboles de son ancien statut de fonctionnaire impérial.

Paradoxalement absent ou presque de l'art chinois, c'est dans l'art japonais que cette figure de l'intellectuel et artiste libre-penseur a été la plus illustrée, sur des gardes de sabre (Tsuba) des 16/17ème siècle, mais surtout ensuite, à la fin de l'ère Edo et sous l'ère Meiji, voire après, comme modèle pour des grandes figures décoratives en bronze ou en cloisonnés.

Le présent ...

Lire la suite

... exemple se distingue par la qualité de sa sculpture, l'expressivité de Toba et de sa mule, la présence d'une dorure traitée en rehauts ponctuels et une belle patine. Il appartient de toute évidence aux productions les plus soignées et les moins tardives de ce modèle devenu par la suite très courant parmi les objets décoratifs fabriqués pour l'exportation par le Japon entre la fin du 19ème et les années 30.

Traité en brûle-parfums, puisque Toba est amovible, ce qui permet d'utiliser la panse de la mule comme réceptable à encens, ce bronze a aussi été valorisé par l'artiste au moyen d'un cachet en relief sous le ventre de l'animal.

D'une qualité supérieure aux Toba plus courantes qui furent par la suite massivement produites, ce bronze peut être comparé à un autre Toba sur sa mule vendu par la Galerie Zacke, lot 18, 28 Octobre 2020

Victoria Hougron

Arts d'Asie