EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750
Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750 - Luminaires Style Louis XV Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750 - Antiquités Franck Baptiste Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750 - Louis XV Antiquités - Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750
Réf : 86467
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Provenance :
France, Paris
Materiaux :
Laque de Chine, Bronze, Porcelaine de Saxe
Dimensions :
H. 24 cm | Ø 16 cm
Luminaires Bougeoirs et Chandeliers - Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750 XVIIIe siècle - Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750 Louis XV - Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750 Antiquités - Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750

Rare bougeoir de paravent en laque avec une monture en bronze agrémentée de fleurs en porcelaine de saxe.
La cuvette en laque de Chine de couleur rouge vermillon cerclée de bronze.
Elle est finement décorée à la poudre d’or et de cuivre d’un arbuste fleuri sur un petit tertre.
Au milieu de la cuvette une bobèche en bronze ajouré émerge d’une petite réserve en laque noire.
Sur le coté le système d’accroche en bronze est délicatement chantourné et finement gravé ; il est agrémenté de branchages en laiton doré terminés par des fleurs multicolores en porcelaine de Saxe.
Un petit tertre circulaire orné d’une grappe de raisins fait office de support à l’éteignoir.
Ce dernier de forme conique est aussi agrémenté d’une branche en laiton terminée par deux boutons de fleurs en porcelaine ; il est rattaché au montant par une petite chaine.


Trés bel état de conservation; dorure au mercure et fleurs en porcelaine d’origine.

Travail Parisien ...

Lire la suite

... d’époque Louis XV vers 1750 attribuable au marchand mercier Lazare Duvaux.(1703-1758) *

Dimensions :

Hauteur : 24 cm ; Diamètre : 16 cm

Provenance :

Collecté après guerre par un grand antiquaire Italien à Turin.
Sa collection privée puis par descendance.

Notre avis :

Appelé bougeoir de lit ou de paravent dans les inventaires du 18 ème siècle ce type de luminaire permettait de faire sa toilette et de s’habiller à la lueur de la chandelle qui pouvait être suspendue sur une traverse de siège, de paravent ou tout simplement sur le rebord d’un miroir ou d’un lit.
Ces pièces constituées de matières rares et précieuses comme la laque orientale et la porcelaine de Saxe furent assemblées par les marchands merciers parisiens et réservées à une élite de la noblesse.
Contrairement aux autres corporations, les marchands merciers sont des «vendeurs de tout faiseurs de rien » comme l’explique si bien Diderot dans son encyclopédie.
Ils ne produisent rien mais assemblent les différentes productions dont certaines sont importées de lointaines contrées d’Asie comme la Chine ou le Japon.
Leurs apports aux arts décoratifs sous l’ancien régime est trés important car ce sont eux qui font la mode en proposant des créations inédites.
Parmi les cinq ou six gros marchands merciers de Paris, le bijoutier du roi Lazare Duvaux se spécialisa dans ce type d’objet qui mêlent les laques orientales (dont il est un des plus gros pourvoyeurs) et les montures en bronze doré agrémentées de fleurettes en porcelaine de Saxe.
Son Livre-Journal mentionne ce type de pièce, qu’il livre en Aout 1749 au receveur des finances de Paris Mr Boulogne de Préninville sous le numéro 308: «Un chandelier de lit d’un plateau de lacq, garni en bronze doré d'or moulu, avec l’éteignoir » ou en Décembre 1753 pour Mme de la Bauve sous le numéro 1659 : « Un chandelier de lit, plateau de lacq, les garnitures dorées d’or moulu, garni de fleurs »
La marquise de Pompadour qui était une des plus fidèles clientes de Duvaux possédait elle aussi un exemplaire qui est décrit en 1764 dans son inventaire après décès :
sous le n° 1362: "un bougeoir de lit, de laque garny de bronze doré d'or moulu, prisé 15 livres».
Le livre-journal nous apprend que durant la décennies 1748-1758, Lazare Duvaux ne livra qu’une poignée de bougeoirs de paravent et toujours pour des personnages trés importants.
Ce type de chandelier fût rare dés le 18ème siècle et trés peu nous sont parvenus, surtout en laque rouge et en bon état.
Notre modèle est parfaitement représentatif du «goût Pompadour » qui signe l’apogée des arts décoratifs sous le règne de Louis XV.
La finesse de la monture, la rareté des matières et la pureté du dessin font de ce bougeoir une pièce décorative de premier plan, mais bien plus qu’un simple objet, notre chandelier illustre l’art de vivre à la française, avec les grands début de la mode et du luxe qui contribueront à faire rayonner la France à travers le monde.

Antiquités Franck Baptiste

Bougeoirs et Chandeliers Louis XV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Bougeoir de paravent en bronze, laque et porcelaine, Paris vers 1750 » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Bougeoirs et Chandeliers Louis XV, Luminaires.