EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle
Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle - Mobilier Style Louis XIV Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle - Antiquités Franck Baptiste Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle - Louis XIV Antiquités - Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle
Réf : 56445
VENDU
Époque :
XVIIIe siècle
Materiaux :
Bois indigènes : sycomore, buis, érable ...
Dimensions :
l. 120 cm X H. 196 cm X P. 47 cm
Mobilier Bibliothéque, vitrine - Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle XVIIIe siècle - Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle Louis XIV - Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle Antiquités - Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle
Antiquités Franck Baptiste
Antiquités Franck Baptiste

Mobilier régional et Parisien et objet d'art


+33 (0)6 45 88 53 58
Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle

Rare bibliothèque en placage de bois indigènes, érable, buis et sycomore teinté ouvrant par deux vantaux vitrés en façade.
Modèle à décor de frises de rinceaux d’acanthes en marqueterie de bois clair sur fond foncé sur les encadrements des portes et la corniche.
Les cotés ornés de rinceaux géométriques « à la Bérain ».

Reposant sur cinq pieds « miche » en bois teinté.

Bel état de conservation, restauration dans les fonds.

Etagères et verres soufflés d’origine.

Travail d’époque Louis XIV attribuable à Thomas Hache à Grenoble vers 1700-1720.

Dimensions:

Hauteur : 196cm ; Largeur: 120 cm ; Profondeur: 47 cm


Thomas Hache né le 28 Novembre 1664 à Toulouse, fils de l’ébéniste Noël Hache il entreprend un tour de France en tant que compagnon comme c’est l’usage dans la corporation .
Très inspiré par la marqueterie Hollandaise et influencé par l’oeuvre de Pierre Gole qu’il a probablement côtoyé à Paris, sa production rencontre un vif succès notamment auprès d’une riche clientèle protestante très présente en Languedoc.
Pour satisfaire cette clientèle exigeante Thomas n’utilise que des bois indigènes , suivant ainsi les préceptes de l’église reformée qui dénonce les pillages et massacres du nouveau monde au nom de l’église catholique.
Pourquoi utiliser de l’ébène lorsque que l’on peut bruler ou teinter du sycomore, pourquoi utiliser de l’acajou lorsque l’on peut rougir du noyer...
Cette démarche idéologique sera le fer de lance de toute la dynastie tout au long du 18e siècle, loupes très rares et contrastes des bois lui permettront de se démarquer avec une production atypique .
Après la reprise de l’atelier Grenoblois de Michel Chevalier et son mariage avec sa fille, Thomas prend une autre dimension en se fixant dans la capitale du Dauphiné.
Cette province étant très riche il obtient des commandes du Gouverneur Louis d’Orléans , ce dernier fils du Régent lui permet d’obtenir une grande notoriété auprès de l’élite Parisienne.
Mais Thomas obtient également des commandes princières de la Cour de Savoie dont la capitale Chambéry est toute proche.
L’apport de l’influence italienne toute proche donne un second souffle à sa production , désormais les rinceaux sont plus serrés et plus fins et des incrustations de poudres de marbres nommées « Scagliola » mais aussi de Nacre viennent enrichir ses marqueteries.
Les motifs eux aussi s’ornent de mascarons, personnages aillés, licornes , bouquets de fleurs ….
Alliées à des bois indigènes exceptionnels et des procédés de teintes des bois inégalés cette production unique en France fera rentrer Thomas Hache au panthéon des ébénistes Français , les meilleurs de province , égalant et surpassant souvent les plus grands maitres Parisiens.
Cette période marque l’apogée de Thomas Hache avec notamment des armoires « à l’italienne » ,des commodes Mazarine au Jasmin …
Son fils Pierre et son petit fils Jean François continueront l’oeuvre , l’adaptant avec succès aux formes Régence , Louis XV puis Louis XVI.

Antiquités Franck Baptiste

Bibliothéque, vitrine Louis XIV

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Bibliothèque en placage de bois indigènes, Thomas Hache à Grenoble XVIIIe siècle » présenté par Antiquités Franck Baptiste, antiquaire à L'isle-sur-La-Sorgue dans la catégorie Bibliothéque, vitrine Louis XIV, Mobilier.