EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle
Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle - Tableaux et dessins Style Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle - Brozzetti Antichità Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle - Antiquités - Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle
Réf : 87101
6 500 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Italie
Materiaux :
Huile sur ardoise
Dimensions :
l. 30 cm X H. 24 cm X P. 2 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle XVIIe siècle - Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle  - Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle Antiquités - Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle
Brozzetti Antichità
Brozzetti Antichità

Antiquités Européennes


+ 39 348 4935001
Bataille de cavalerie, école italienne du XVIIe siècle

Huile sur ardoise
Dimensions : Cadre : H 24 x L 30 x P 2 cm; ardoise : 17x 5 x 23,5 cm

La peinture représente une bataille de cavalerie dynamique. Au centre, un chevalier avec un casque à plumes avance en se faisant passer entre un cheval blessé à terre et un corps inanimé. Derrière lui, au second plan, des soldats prennent part au conflit sanglant. Sur la gauche, un chevalier en armure s’éloigne tandis que son bras droit tire un coup de fusil. Devant lui, d’autres combattants sortent du champ de vision, laissant entendre à l’observateur que le champ de bataille se poursuit. Le peintre a utilisé un support plutôt rare par rapport à la toile la plus habituelle: il a peint avec de l’huile directement sur une table d’ardoise et, comme c’est souvent le cas avec l’utilisation de ce matériau, a représenté le sujet sans le compléter par un paysage ou un arrière-plan. Exploitant la couleur grise foncée caractéristique de l’ardoise, qui agit donc comme ...

Lire la suite

... un arrière-plan et devient partie intégrante de l’image, l’artiste fait émerger les figures des combattants à travers des touches de couleur savantes pour les détails et les escargots, principalement sur les tons clairs des blancs, jaunes et ocres. L’ardoise est un support très particulier car elle n’absorbe pas la peinture à l’huile, laissant les couleurs vives et conférant la matière au travail. Cependant, il exige une certaine habileté picturale, qui dans cet ouvrage se distingue par les coups de pinceau rapides et immédiats, qui confèrent aux sujets dynamisme et légèreté.
L’auteur est à rechercher parmi les peintres de batailles du XVIIe siècle, continuateur du plus grand interprète du genre, Jacques Courtois dit le Borgognone (Saint-hyppolite 1621 – Rome 1676). Le Borgognone, bien qu’il n’ait pas eu une véritable école ou des élèves directs, se présente comme un point de référence primaire de la part des “battaglisti” italiens et étrangers. Le genre de la peinture de batailles trouve un très grand succès dans les collections de la noblesse italienne et européenne des XVIIe et XVIIIe siècles qui, en désirant en posséder quelques exemples, fut active commanditaire pour de nombreux artistes. Les batailles de la Renaissance italienne, dans laquelle la scène convergeait vers un protagoniste précis, évoluent vers une typologie de combat “sans héros”. Le réalisme sanglant des détails et le développement dynamique de la narration confondent la figure du protagoniste pour donner de l’importance au tourbillon de chevaux et de combattants armés, parmi lesquels ne émerge pas un vainqueur.
L’ouvrage, en excellent état de conservation, a un cadre ancien en bois moulu et doré.

Conditions générales de livraison :

Chaque livraison est évaluée avec le client.
Nous pouvons livrer chaque semaine à Paris.
Pour les autres destinations, il sera évalué pour chaque article vendu.

Brozzetti Antichità

Tableaux XVIIe siècle