EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856
AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856 - Argenterie et Orfèvrerie Style AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856 - Baptiste Jamez AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856 - Antiquités - AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856
Réf : 85793
4 400 €
Époque :
XIXe siècle
Signature :
AUCOC AÎNÉ
Provenance :
Paris, France
Materiaux :
Argent massif 1er titre
Dimensions :
H. 32 cm
Poids :
2.454 Kg
Argenterie et Orfèvrerie  - AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856 XIXe siècle - AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856  - AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856 Antiquités - AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856
Baptiste Jamez
Baptiste Jamez

Mobilier, objets d'art et tableaux du XVIIIe siècle


+33 (0) 6 62 59 77 70
AUCOC AÎNÉ - Chauffe-plat et sa cloche en argent massif, Paris 1839-1856

Chauffe-plat et sa cloche en argent. Le couvercle compartimenté est surmonté d'une importante prise en forme de fleur de lys. Le réchaud à piédouche est orné de moulures chantournées. Les prises sont formées de sarments de vignes au naturel entrelacés, agrémentés de feuilles et de bourgeons.

Poinçons sur le corps et le couvercle :
• Minerve 1er titre.
• Maître orfèvre : "CA un coq et une étoile" et "AUCOC A.NE" en toutes lettres, pour Jean-Baptiste Casimir AUCOC aîné (insculpation le 30 juillet 1839).


AUCOC

Casimir AUCOC est né le 24 septembre 1796 à Paris. Il succède en 1821 au maître orfèvre Pierre-Dominique MAIRE (1763-1827), célèbre pour ses nécessaires. Fournisseur de l'impératrice MARIE-LOUISE, de la reine HORTENSE, du maréchal LANNES, de Monseigneur DE LA TOUR D'AUVERGNE comme de Joseph d'ESPAGNE, MAIRE prospère sous l'Empire et la Restauration.
Casimir AUCOC perpétue cette excellence au sein de la boutique du 154 de la rue ...

Lire la suite

... Saint-Honoré, face à l'Oratoire, et la dépassera. Jean-Baptiste Casimir établit la maison en 1836 au 6 rue de la Paix. Il s'intitule "fabricant de nécessaires du Roi et des Princes". La maison reçoit la protection et devient fournisseur des rois CHARLES X et LOUIS-PHILIPPE, de la Maison d'ORLÉANS, de l'empereur NAPOLÉON III et se son épouse l'impératrice EUGÉNIE ainsi que de la reine VICTORIA. AUCOC livre des nécessaires et pièces d'orfèvrerie aux têtes couronnées et à la haute aristocratie internationale, telles que les princes d'ARENBERG, le prince TROUBESKOÏ, la grande duchesse Catherine Mikhaïlovna de RUSSIE, le duc Alexandre Edmond de TALLEYRAND-PÉRIGORD, Louise-Marie d'ORLÉANS reine des Belges.
Le 30 juillet 1839, il fait insculper son poinçon, les lettres CA, un coq et une étoile.

Sa descendance lui succédera brillamment à la tête de ce qui fut parmi les maisons d’orfèvrerie les plus novatrices de la fin du XIXe au début du XXe siècle.
Entre 1874 et 1876, sous la direction de Louis AUCOC, René Lalique, figure phare du futur mouvement Art Nouveau, y est apprenti.
De nombreuses médailles obtenues aux expositions universelles viendront récompenser les brillantes créations de la maison AUCOC.

AUCOC est mentionné dans le premier chapitre du livre La Dame aux camélias, par Alexandre Dumas fils, publié en 1848 :
"Je n'en désirai que plus vivement pénétrer dans cette chambre. C'était le cabinet de toilette, revêtu de ses plus minutieux détails, dans lesquels paraissait s'être développée au plus haut point la prodigalité de la morte.
Sur une grande table, adossée au mur, table de trois pieds de large sur six de long, brillaient tous les trésors d'AUCOC et d'ODIOT. C'était là une magnifique collection, et pas un de ces mille objets, si nécessaires à la toilette d'une femme comme celle chez qui nous étions, n'était en autre métal qu'or ou argent".


MUSÉES, INSTITUTIONS PUBLIQUES ET OBJETS CLASSÉS

• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Rectangular box, argent, nacre, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Dressing table mirror, argent, nacre, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Two-branch candelabra, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Two-branch candelabra, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Tray, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Tray, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Pincushion, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Pincushion, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Rectangular box, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Hand mirror, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Medium square box, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Pincushion, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• METROPOLITAN MUSEUM OF ARTS, NEW YORK, Small square box, argent, nacre, velours rouge, Paris, XIXe siècle.
• BRITISH MUSEUM, LONDRES, Trade card, paper, Paris, XIXe siècle.
• MUSÉE DE L’ERMITAGE, SAINT-PETERSBOURG, Grand Duchess Yekaterina Mikhailovna’s toilet set, argent, Paris, XIXe siècle.
• MUSÉE D’ORSAY, PARIS, Service à café, argent, ivoire, vermeil, Paris, vers 1862.
• CHÂTEAU, CASTRIES, Surtout de table, argent, miroir, Paris, 1ère moitié du XIXe siècle, classé Monument Historique le 23 novembre 2007, propriété privée de l’Académie Française.
• MUSÉE LOUIS-PHILIPPE, EU, Nécessaire de toilette pour Ferdinand-Philippe d’Orléans, argent, cristal, bois, laiton, velours, ivoire, Paris, 1840.


BIBLIOGRAPHIE

• BASCOU MARC, MASSÉ MARIE-MADELEINE, THIÉBAUT PHILIPPE, Musée d’Orsay, Catalogue sommaire illustré des arts décoratifs, RMN, Paris, 1988.
• DION-TENNENBAUM et MABILLE GÉRARD, Indispensables nécessaires, cat. d’exp., Paris, RMN, 2007.
• VIRUEGA JACQUELINE, Les Entreprises de bijouterie à Paris de 1860 à 1914, dans Histoire, économie et société 2006/4 (25e année), Armand Collin, 2006.
• ZEISLER Wilfried, Les Orfèvres parisiens au service de la Russie au XIXe siècle, dans La France et les Français en Russie, Publications de l’École nationales des chartes, Paris, 2011.

Baptiste Jamez

Argenterie et Orfèvrerie