EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659)
L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659) - Tableaux et dessins Style Renaissance L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659) - Poncelin de Raucourt Fine Arts L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659) - Renaissance
Réf : 108429
20 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
France
Materiaux :
Plume et encore brune, lavis brun
Dimensions :
L. 22 cm X l. 32.5 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659) XVIIe siècle - L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659)
Poncelin de Raucourt Fine Arts
Poncelin de Raucourt Fine Arts

Tableaux et dessins du XVIe au XIXe siècle


+ 33 (0)6 84 43 91 81
L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659)

Attribué à VALERIO CASTELLO
(Gênes 1624 - 1659)

L'offrande des trois mages

Plume et encore brune, lavis brun rehaussé de blanc, mise aux carreaux pour un transfert à la sanguine
22 x 32,5 cm

Provenance :
Galeries Slatkin, New York (comme Ecole de Véronèse) ;
Vente anonyme,Portsmouth, NH, Northeast Auctions, 18 Mai 2003, lot 1053 (comme Ecole de Véronèse) ;
Sotheby’s 27 Janvier 2022, collection Nelson, lot 134 (comme Ecole génoise du 17ème siècle) ; Collection particulière.


Si les premières œuvres de Castello sont encore ancrées dans la tradition maniériste du cinquecento, c'est au cours de sa maturité que son style évolue vers une esthétique baroque plus théâtrale. L’aisance dans la manipulation de la plume est particulièrement évidente ici dans le traitement audacieux de la draperie par Castello. Il en va de même pour d'autres scènes d’Adoration peintes datant des années 1650, comme celle d'une collection privée bolognaise ...

Lire la suite

... (Manzitti, op.cit., cat. n° 164), qui emploient également une composition saturée de figures sur un fond d’architectures scandé de colonnes comme la notre. L’Adoration des Bergers se réfère à l’Evangile de Luc II, 15-20 (Bible de Jérusalem, p. 1763).

Dans notre feuille, Valerio Castello fait preuve de maîtrise dans les poses complexes et les forts raccourcis qu’adoptent ses figures comme pour se plier à la composition, en particulier les trois personnages adossés à la colonne ou à son pied. Un rapprochement avec le Saccage d’une église, pierre noire, plume et encre brune, lavis sur papier, 20,9 x 15,9 cm (provenance: Collection Jack Katalan, Sotheby’s Londres 10 Juillet 2002, lot 52) confirme l’attribution à Valerio.

Malgré la formation précoce de Castello dans les ateliers des artistes génois un peu plus traditionnels, Domenico Fiasella et Giovanni Andrea de'Ferrari, ce sont les fresques de Perino del Vaga et Domenico Beccafumi dans la Palazza Doria de Fassolo (maintenant détruite) qui devaient avoir le plus grand impact sur le travail du jeune artiste. Ces fresques étaient sans doute parmi les œuvres d'art les plus admirées disponibles pour les artistes génois au cours de la première moitié du XVIIe siècle, et Castello n'a pas fait exception à les copier et à les étudier.

Valerio Castello est le plus jeune fils de Bernardo Castello, de la famille de peintres génois Castello, qui mourut quand il avait 6 ans. Son frère aîné Torquato, qui l'éleva, envisageait pour lui des études littéraires, mais il montra très tôt des affinités pour le dessin. Il subit surtout l'influence de van Dyck et Rubens, et de leur émule génois Bernardo Strozzi. Il fit un voyage à Milan et Parme vers 1640-1645, avec Agostino Merano, le fils de Giovanni Battista Merano, il put y admirer les travaux de Camillo Procaccini et de Parmigianino qui devinrent des références constantes de son style.

De retour à Gênes, il excella dans les scènes de bataille et les sujets religieux tels que l’Adoration des Mages et celle des Bergers. Il se montra très prolifique pendant le reste de sa courte vie. D’ailleurs la scène de l’Adoration des Bergers de Valerio Castello, conservée au Fine Arts Museum of San francisco, circa 1655, huile sur toile, 66,4 x 102,9 cm, fait écho à notre composition.

Tout ce qui est caractéristique chez Valerio pour sa peinture - la vivacité, l’abondance de détails, l’énergie et la prolixité - s’applique à son dessin. Il privilégia la technique de la plume et l’encre brune, lavis brun et rehauts de blanc sur les autres. La plume habilement lavée et rehaussée de blanc pour construire les nuances lumineuses, comme le trait fluide constituent des éléments

techniques qui lui sont propres. Le mouvement baroque témoigne de la culture visuelle de l’artiste génois. Il insuffle une dynamique baroque par l’agencement et l’enchevêtrement des corps des protagonistes. L’importance des drapés se fait sentir et révèle pleinement l’influence baroque. Le mouvement et l’énergie sont au service de la composition ; et malgré le bouillonnement des lignes, la relation de la Vierge et l’Enfant est perceptible.

Ce dessin dynamique aux puissants effets d'ombre et de lumière exprime parfaitement l'exubérance et la vitalité du baroque de Valerio inspiré de ses racines génoises. Cette belle feuille, ambitieuse par sa taille et par son sujet, intrigue par sa recherche de naturel dans l’expression du mouvement et de l’animation des personnages. Le lavis brun est très présent ; apposés par de larges coups de pinceau, il permet à Castello de suggérer les jeux de lumière comme l’environnement de la scène. Dans ses œuvres, Valerio est considéré par ses admirateurs comme combinant le feu du Tintoret avec le style général de Paolo Veronese.

Poncelin de Raucourt Fine Arts

Dessin, Aquarelle & Pastel Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « L'offrande des trois mages, attribué à Valerio Castello (1624 - 1659) » présenté par Poncelin de Raucourt Fine Arts, antiquaire à Paris dans la catégorie Dessin, Aquarelle & Pastel Renaissance, Tableaux et dessins.