EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Vénus Callipyge, attribuée à Claude Galle
Vénus Callipyge, attribuée à Claude Galle - Sculpture Style Empire
Réf : 79651
20 000 €
Époque :
XIXe siècle
Materiaux :
Bronze
Dimensions :
l. 24 cm X H. 54 cm
Sculpture  - Vénus Callipyge, attribuée à Claude Galle
Galerie Lamy Chabolle
Galerie Lamy Chabolle

Mobilier et objet d'art des XVIIIe, XIXe et XXe siècle


+33 (0)1 42 60 66 71
+33 (0)6 11 68 53 90
Vénus Callipyge, attribuée à Claude Galle

Attribuée à Claude Galle.
Vénus Callipyge en bronze patiné sur une base en bronze ciselé, patiné et doré.
Epoque Empire

Une paire de candélabres avec une base identique est conservée à l’ambassade de Grande-Bretagne à Paris (rue du Faubourg Saint-Honoré, n°39) et illustrée dans Le Style Empire, Vol. I (qui a été incorrectement nommé « 2nde série), p. 41, par J. Vacquier, Paris, 1920.
Pauline Bonaparte résidait dans cet hôtel particulier qui fut acheté par les Anglais en 1815 et a conservé la plupart de ses meubles d’origine. Cette figuration en bronze de Vénus, aussi connue comme la Bergère Grecque ou la Vénus aux belles fesses, provient d’une copie romaine en marbre d’un statue grecque de la période hellénistique conservée au musée archéologique de Naples, qui fut beaucoup copiée sur divers supports au cours des XVIIIe et XIXe siècles.
Le nom qui lui a été attribué se réfère à un mythe raconté par Athenaeus, un auteur du IIIe ...

Lire la suite

... siècle, dans lequel deux filles de paysans se disputent pour savoir laquelle a le plus beau derrière. Elles accostent un jeune passant et lui demandent d’en juger. Celle qu’il choisit deviendra sa femme, et la seconde celle de son frère. Au moment du mariage, les deux sœurs dédient un temple à Vénus Callipygos à Syracuse. La base en bronze doré rappelle justement la forme d’un temple et pourrait faire référence à celui de Syracuse. Elle a été associée au travail du ciseleur-doreur Claude Galle qui travaillait pour le Garde-Meuble de la Couronne sous la direction de Jean Hauré à la fin des années 1780.
Une sculpture similaire faisait partie de la collection I. A. Galnbeck (un architecte renommé de Saint-Pétersbourg qui conçu plus de dix bâtiments) et fut exposée dans Les Trésors d’Art en Russie, Saint Petersbourg, 1904, illustré sous le numéro 117 ainsi qu’au Nassau Country Museum of Art, 2001, et illustré p. 93.

Galerie Lamy Chabolle

XIXe siècle
Commode à l'antique
Commode à l'antique

30 000 €

XXe siècle
Paravent Chaekgeori
Paravent Chaekgeori

3 000 €

XIXe siècle
Vase en porcelaine
Vase en porcelaine

2 800 €

Sculpture