EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Armoiries monumentales en marbre statuaire
Armoiries monumentales en marbre statuaire - Matériaux & Architecture Style Louis XIV Armoiries monumentales en marbre statuaire - Allemandi Fine Art Armoiries monumentales en marbre statuaire - Louis XIV
Réf : 113186
65 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Italie
Materiaux :
Marbre
Dimensions :
l. 125 cm X H. 160 cm
Matériaux & Architecture  - Armoiries monumentales en marbre statuaire XVIIe siècle - Armoiries monumentales en marbre statuaire
Allemandi Fine Art
Allemandi Fine Art

Peinture sculpture objets d'art


: +39 335387686
Armoiries monumentales en marbre statuaire

Armoiries monumentales en marbre statuaire représentant l'héraldique de la famille Tocco.
Hauteur 160 cm largeur 125 cm.
17ème siècle.
La grande et historique famille noble Tocco a lié sa fortune et sa gloire à la municipalité de Montemiletto pendant plus de quatre siècles, de 1383 à 1806. Selon certains auteurs, cette puissante Maison aurait des origines gothiques, et descendrait exactement de l'héroïque roi des Goths, Baduila, surnommé Totila, l'immortel, selon d'autres elle serait d'origine lombarde. Ses racines sont certainement très anciennes et très nobles, car au fil des siècles, ses membres ont pris une part active et vaillante aux événements les plus importants qui ont caractérisé l'histoire du sud de l'Italie, en particulier la ville de Capoue, la Sicile, la Terra Beneventana, la ville de Tropea, la Terra di Lavoro, la province de la Principauté d'Ulterior. Les auteurs anciens rapportent que les lieux d'origine de la Maison sont avant tout Bénévent - ...

Lire la suite

... et donc la baronnie de Tocco, d'où elle tire son nom - et la ville de Capoue, pour laquelle beaucoup sont appelés "capuani" ; la Famille était divisée en deux grandes branches, distinguées dans le « Tocco delle Bande ». ayant pour Armoiries trois bandes de vermillon alternées avec le même nombre d'or, avec pour blason un lion rampant et naissant) et "Touche des Vagues" (ayant pour Armes trois ou quatre vagues bleues avec le même nombre d'argent et le Pégase pour l'écusson) ; unique était la devise "Si qua fata sinant" (*jusqu'à ce que le destin le permette"), qui est un verset du premier livre de l'Énéide de P. Virgilio Ma-
Ton.
arme hic illius,
fruit de currus hic; hoc regnum déesse gentibus esse,
¿ici fée sinant, je suis tam tenditque foverque":
voici les armes, voici son char et depuis lors, la déesse se bat et on s'attend à ce que ce soit l'empire du peuple, aussi longtemps que le destin le permet".
La branche la plus glorieuse et la plus illustre était celle des « vagues ».

Allemandi Fine Art

XIXe siècle
Micromosaique
Micromosaique

3 500 €

Matériaux & Architecture