EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651
Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651 - Tableaux et dessins Style Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651 - L'Egide Antiques Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651 - Antiquités - Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651
Réf : 92308
38 000 €
Époque :
XVIIe siècle
Signature :
Andries Van Eertvelt (Anvers 1590-1652)
Provenance :
Flandre
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 140 cm X H. 105 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIIe siècle - Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651 XVIIe siècle - Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651  - Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651 Antiquités - Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651
L'Egide Antiques
L'Egide Antiques

Porcelaine, Sculpture, tableaux et objets d'art européens 18e et 19e siècle


+ 32 25020493
+ 32 475432024
Marine « départ de Flessingue », Andries Van Eertvelt, 1651

Importante marine représentant le départ d’un grand trois-mâts, de la ville côtière de Flessingue (Vlissingen) en Hollande. Un grand équipage sur deux autres bateaux salue le navire en partance, un canon fume encore après avoir tiré un boulet pour célébrer l’événement. Sur chaque bateau, les drapeaux néerlandais et le drapeau de « sang » avec une cruche, symbole de la ville de Flessingue. À droite, la ligne d’horizon de la ville, qui était un port important et un site de construction navale pour les grands vaisseaux de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales mais également la ville du héros de mer, l’amiral Michiel de Ruyter (1607-1676). Signé et daté Andries Van Eertvelt (Aertvelt), 1651, l’année précédant sa mort. Huile sur toile, le cadre est du 19ème siècle.

Dimensions : H 82cm x L 118 cm – H 105cm x L 140 cm

École hollandaise du milieu du XVIIe siècle.

Lité.: Andries Van Eertvelt est un peintre de marines de l’époque ...

Lire la suite

... baroque. Né à Anvers, il devient membre de la gilde de Saint-Luc vers 1610, il devient le maître de plusieurs artistes. En 1627, il décide de se rendre en Italie suite à la mort de son épouse. A Genève, il travaille dans l’atelier de Cornelis de Wael. En 1630, il rentre à Anvers. En 1633, Antoon Van Dijck peint son portrait. Grand peintre, il confère à ses œuvres une dimension dramatique et intense, jouant avec des effets de clair-obscur.

Œuvres dans les musées de : Flessingue, Gand, Wroc?aw, Greenwich, Prado à Madrid, Nuremberg, Vienne, Schwerin (D).



Lit: La Compagnie néerlandaise des Indes orientales (connue en néerlandais sous le nom de Vereenigde Oost-Indische Compagnie, ou VOC, littéralement « Compagnie unie des Indes orientales ») était une société commerciale créée par les Provinces unies en 1602 pour commercer avec l’Asie. Pendant près de deux siècles, elle a été l’un des piliers du pouvoir capitaliste et de l’impérialisme néerlandais.

Les villes de Zeeland, Vlissingen, Middelburg et Veere ont pris ensemble un quart des actions de cette première multinationale. Les autres participants étaient Amsterdam, Rotterdam, Delft, Hoorn et Enkhuizen. Au fil des siècles, outre les épices et autres matières premières, des produits finis tels que la soie et la porcelaine ont été transportés aux Pays-Bas. Par conséquent, la construction navale pris de l’ampleur. Les villes zélandaises telles Vlissingen et Middelburg profitèrent de ce développement, grâce entre-autre à leurs canaux de naviation profonds. Après avoir été transbordées à Middelburg ou à Flessingue, les marchandises étaient transportées par diverses routes maritimes vers les villes néerlandaises et flamandes et leur arrière-pays. C’est en partie grâce à cela que Flessingue est devenue une ville prospère.

Flessingue était également un centre de construction de navires. Les navires « Voc » étaient de grands navires en bois avec une coque solide contenant plusieurs ponts. Ils pouvaient accueillir une grande quantité de marchandises, un équipage et généralement aussi un certain nombre de canons. Il s’agissait principalement de trois-mâts avec des voiles transversales, dont la longueur variait d’environ 40 à près de 60 mètres. Leur tonnage avoisinait généralement les 1 000 tonnes.

La Zélande disposait de sa propre flotte de guerre. Les navires de la VOC pouvaient donc également être utilisés comme navires de guerre.

Conditions générales de livraison :

à convenir avec le client en fonction de l'objet et du lieu de destination.

L'Egide Antiques

Tableaux XVIIe siècle