EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
AI-APAEC, Dieu sacrificateur - Mochica
AI-APAEC, Dieu sacrificateur - Mochica - Archéologie Style AI-APAEC, Dieu sacrificateur - Mochica - Galerie Mermoz
Réf : 84194
40 000 €
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
MOCHICA - Pérou, 100 - 700 AP. J.-C.
Materiaux :
Os avec incrustations de chrysocolle, coquillage de type spondyle et alliage d'argent et de cuivre
Dimensions :
l. 6.7 cm X H. 9.4 cm X P. 4 cm
Archéologie  - AI-APAEC, Dieu sacrificateur - Mochica XVIe siècle et avant - AI-APAEC, Dieu sacrificateur - Mochica
Galerie Mermoz
Galerie Mermoz

Art Précolombien


+33 (0)1 42 25 84 80
AI-APAEC, Dieu sacrificateur - Mochica

Condition: Bon état
Pièce vendue avec un certificat d’authenticité

Le personnage trapu se tient debout. Sa tête quadrangulaire est coiffée d’un bonnet figurant un jaguar identifiable à ses longs crocs caractéristiques. Ses oreilles triangulaires sont incrustées de spondyle, et ses yeux rond de chrysocolle. Sept cercles ont été gravés sur la coiffe et incrustés de spondyle également, sur le corps de l’animal, au niveau de ses épaules, du dos, du fessier et de la queue qui tombe dans la nuque de la divinité.

Les grands yeux en amande, cerclés par les paupières figurées par incision, sont incrustés de chrysocolle, comme le jaguar. Des iris de spondyle sertissent l’ensemble. Le nez, dont l’arête débute au niveau de l’arcade sourcilière est long et droit. La bouche grimaçante est creusée, elle arbore les mêmes crocs effilés que le jaguar de la coiffe. De grande ampleur, elle surplombe le menton en galoche. Les oreilles, aux pavillons anguleux, ...

Lire la suite

... sont percées de larges ornements de chrysocolle.

Les bras font corps avec le buste, seuls les avants bras sont figurés par un léger décrochement à partir des coudes. Les doigts des grandes mains et des larges pieds sont signifiés par des incisions. Le personnage porte un collier constitué de trois longues incrustations de chrysocolle et une tunique rectangulaire décorée de tesselles (chrysocolle et spondyle) formant des motifs en gradin. De la main droite, la divinité soutient une tête-trophée par les cheveux (des morceaux de spondyle triangulaires sont enchâssés sur les joues), de l’autre, un couteau sacrificiel appelé « tumi » fait d’un alliage d’argent et de cuivre. Ces éléments contribuent à identifier le dieu Ai Apaec.

Galerie Mermoz

<   XVIe siècle
Personnage debout - Mezcala
Personnage debout - Mezcala

10 000 €

<   XVIe siècle
Personnage debout - Mezcala
Personnage debout - Mezcala

14 000 €

Archéologie