EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Aciérie - Victor Guillaume (1880-1942)
Aciérie - Victor Guillaume (1880-1942) - Tableaux et dessins Style Aciérie - Victor Guillaume (1880-1942) - Le Chef d'oeuvre inconnu
Réf : 73827
4 800 €
Époque :
XXe siècle
Signature :
Victor Guillaume (1880-1942)
Provenance :
France
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
L. 73 cm X l. 60 cm
Tableaux et dessins Tableaux du XXe siècle - Aciérie - Victor Guillaume (1880-1942) XXe siècle - Aciérie - Victor Guillaume (1880-1942)
Le Chef d'oeuvre inconnu
Le Chef d'oeuvre inconnu

Peinture fin XIXe début XXe siècle


+33 (0)1 40 27 08 08
+33 (0)6 78 77 88 24
Aciérie - Victor Guillaume (1880-1942)

Une huile sur toile mesurant 73X60 cm (sans le cadre de style Art-Déco) représentant une aciérie signée en bas à droite travail circa 1935.

Victor Guillaume, né le 7 mars 1880, à Tantonville et mort le 15 février 1942 à Vaudémont, est un peintre, graveur et lithographe français.

Né en 1880 dans une famille de condition modeste, Victor Guillaume doit très tôt travailler comme sculpteur sur bois chez un artiste qu'il admirera toute sa vie : Eugène Vallin. Puis il deviendra sculpteur sur façades. Celle de l'Excelsior à Nancy, lui doit quelques ornements particulièrement réussis.

Membre du groupe « Jeune École Lorraine », avec, notamment Paul Colin, Michel Colle, Gaston Ventrillon, Géo Condé, il voit ses travaux encouragés par le mécène-collectionneur Eugène Corbin et participe aux expositions organisées par Victor Prouvé.

En 1908, Victor Guillaume fait partie de la délégation lorraine à l'exposition du palais des Rohan, à Strasbourg et Munich. Vers la trentaine, il se tourna vers la peinture pour ne plus s'exprimer que par elle. D'abord marqué par l'impressionnisme et l'École de Nancy, il manifeste une grande curiosité qui va lui faire approcher la révolution de Cézanne, puis évoluer vers une conception toute personnelle de Cubisme. André Vahl dira de sa manière « cubisme raffiné, d'ordre, de mesure et d'harmonie » .

Rejoint par le Vosgien de Bruyères Jean Lurçat rénovateur de la tapisserie et son frère André, architecte, il participe avec Ventrillon et Georges Sadoul à la création du Comité Nancy-Paris que présidera ce dernier. Ce Comité se donne pour mission de mieux faire connaître les nouveaux courants artistiques en favorisant les échanges entre Paris et la Lorraine.

Il se fixe en 1935 à Vaudémont où il mourra en 1942, discret et pauvre.

Le Chef d'oeuvre inconnu

Tableaux du XXe siècle