EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Abraham Casembroot (c.1593–1658) - Matelots levant un mât
Abraham Casembroot (c.1593–1658) - Matelots levant un mât - Tableaux et dessins Style Abraham Casembroot (c.1593–1658) - Matelots levant un mât - White Rose Fine Art Abraham Casembroot (c.1593–1658) - Matelots levant un mât -
Réf : 88296
2 500 €
Époque :
XVIIe siècle
Provenance :
Flandres
Materiaux :
Crayon, plume et encre brune, lavis brun
Dimensions :
l. 13.2 cm X H. 6.2 cm
Tableaux et dessins Dessin, Aquarelle & Pastel - Abraham Casembroot (c.1593–1658) - Matelots levant un mât XVIIe siècle - Abraham Casembroot (c.1593–1658) - Matelots levant un mât
White Rose Fine Art
White Rose Fine Art

Peintures et dessins anciens


+ 31 629514501
Abraham Casembroot (c.1593–1658) - Matelots levant un mât

Abraham Casembroot (Bruges ? c. 1593 - 1658 Messine)

Matelots levant un mât

Traces de graphite, plume et encre brune, lavis brun, 62 x 132 mm (2,4 x 5,2 pouces)

Provenance
- Probablement le sculpteur Bartolommeo Cavaceppi (c.1716-1799), Rome
- Michelangelo Pacetti (1740-1820), Rome, dont la collection a été achetée en bloc en 1844 par le Dr Waagen pour :
- Kupferstichkabinett der Staatliche Museen, Berlin, jusqu'à sa cession en septembre 1936.
- Chez Colnaghi's, Londres, où elle a été achetée par :
- Sir Bruce S. Ingram (1877-1963), Londres
- Carl Winter (1906-1966), directeur du Fitzwilliam Museum, Cambridge.
- Chez le marchand Bernard Houthakker, Amsterdam, en 1965
- Collection privée, Amsterdam, jusqu'en 2017


Cette petite mais vigoureuse esquisse fait partie d'un groupe de dessins représentant des navires et des scènes portuaires qui appartenait au milieu du XVIIIe siècle au sculpteur romain Bartolommeo Cavaceppi (vers 1716-1799), et qui a été ...

Lire la suite

... acheté en 1844 par les Staatliche Museen de Berlin.1 Lorsque le musée de Berlin l'a cédé, le groupe a été dispersé, certaines feuilles se trouvant aujourd'hui au Fitzwilliam Museum de Cambridge2 et d'autres dans des collections privées3.

Bien que tous les dessins aient été donnés à Adriaen van der Kabel (Rijswijk 1630/31-1705 Lyon) par Bock et Rosenberg dans leur catalogue des fonds du musée de Berlin, l'historien de l'art Hans Mielke a découvert en 1973 des similitudes stylistiques entre les esquisses de l'ex-Berlin et une étude préliminaire pour une gravure d'Abraham Casembroot, à la suite de quoi l'ensemble du groupe a été donné à Casembroot par le Fitzwilliam Museum et le Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie (RKD). Certaines des études du Fitzwilliam ont depuis été identifiées comme des études pour d'autres gravures de Casembroot. Récemment, une ou deux feuilles du groupe de Fitzwilliam ont été attribuées à Bonaventura Peeters I (Anvers 1614-1652 Anvers).5 Peeters est cependant moins probable en tant que dessinateur car il n'est pas connu pour avoir voyagé en Italie, alors que les dessins du groupe représentent manifestement des scènes italiennes dessinées d'après nature et se trouvaient en Italie au moins au milieu du XVIIIe siècle.

Abraham Casembroot est né en 1593 ou avant, probablement à Bruges, dans les Pays-Bas méridionaux, bien qu'il puisse également être d'origine néerlandaise septentrionale.6 Casembroot a vécu dans le port de Messine, sur la côte est, à partir de 1623, où il a occupé pendant les neuf dernières années de sa vie le poste de consul de la République néerlandaise, envoyant des rapports détaillés sur les affaires locales à La Haye. On trouve des informations sur sa vie dans des biographies d'artistes messins, le récit le plus détaillé étant celui de Francesco Susinno dans son Vite de' pittori messinesi de 1724, bien que des Vite de Messine ultérieurs consacrent également une place relativement importante à Casembroot. En tant que peintre, il était manifestement tenu en grande estime à Messine, où il avait cinq élèves locaux. Casembroot s'est spécialisé dans les vues portuaires et marines et les tempêtes ; selon le Vite, ses tableaux étaient très demandés en Sicile et aux Pays-Bas. La célèbre collection du XVIIe siècle de Don Antonio Ruffo de Messine ne comptait pas moins de dix œuvres de Casembroot, dont probablement la grande toile La prise de l'espadon, aujourd'hui conservée au Museo di San Martino de Naples. L'une des tâches consulaires de Casembroot consistait à s'occuper du navire qui, selon toute probabilité, avait à son bord le tableau de Rembrandt représentant Aristote, commandé par Ruffo.

Par rapport aux peintures de Casembroot, ses gravures et dessins présentent des caractéristiques stylistiques personnelles plus évidentes, que Mielke avait déjà observées dans les lignes nerveuses et la manière distinctive de représenter les petites figures humaines. Mielke a également démontré que Van der Kabel a utilisé des dessins de Casembroot pour ses propres gravures, et il est fort probable qu'il ait possédé des dessins de Casembroot, ce qui pourrait être à l'origine de l'attribution initiale du groupe à Van der Kabel. L'œuvre la plus connue de Casembroot est une série de gravures de vues de Messine et de la campagne environnante qu'il a dédiée au collectionneur Lucas van Uffelen.

D'un point de vue stylistique, notre dessin peut être comparé à plusieurs dessins de Fitzwilliam, dont une Scène de lagune (voir fig.) et le Navire gréé de Lateen dans un port (voir fig.).7


1. E. Bock et J. Rosenberg, Staatliche Museen zu Berlin : die niederländischen Meister : beschreibendes Verzeichnis sämtlicher Zeichnungen mit 220 Lichtdrucktafeln, Berlin 1930, no. 13874. (sous Adriaen van der Cabel), p. 105-06, nos. 12586-12607 et 12610-12630 et planche CVII.


2. Fitzwilliam Museum, Cambridge, entre autres inv. nos. PD.1963.221 et PD.1963.222 ; voir D. Scrase, The Golden Century ; Dutch Master Drawings from the Fitzwilliam Museum, exh. cat. Cambridge / Munich 1995-96, cat. no. 53 (comme attribué à Abraham Casembroot).


3. Sotheby's, Londres, 27 juin 1974, lots 194 et 201 et Sotheby's, New York, 25 janvier 2006, lot 2 (comme Abraham Casembroot).

4. Voir A. Beunen, 'Abraham Casembroot, a Dutch painter in seventeenth-century Sicily', Oud Holland 109 (1995), pp. 32-62.

5. http://data.fitzmuseum.cam.ac.uk/id/object/4407

6. Pour l'arstiste, voir Beunen, op. cit. et R. De Gennaro, "Un fiammingo a Messina : Abraham Casembrot", Prospettiva, n° 93-94, janvier-avril 1999, p. 189-99.

7. Respectivement plume et encre brune, lavis gris, 209 x 255 mm, inv. n° PD.1963.222. et plume et encre brune, lavis gris, 209 x 297 mm, inv. n° PD.1963.221.

White Rose Fine Art

Dessin, Aquarelle & Pastel