EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622
Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622 - Tableaux et dessins Style Renaissance Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622 - Galerie FC Paris Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622 - Renaissance Antiquités - Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622
Réf : 58613
VENDU
Époque :
<= XVIe siècle
Provenance :
Vente Sotheby's New-York puis Collection privée Américaine
Materiaux :
Huile sur toile
Dimensions :
l. 61 cm X H. 75 cm
Tableaux et dessins Tableaux XVIe siècle - Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622 XVIe siècle et avant - Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622 Renaissance - Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622 Antiquités - Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622
Galerie FC Paris
Galerie FC Paris

Tableaux anciens et sculptures des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles


+33 (0)6 26 62 14 87
Tableau d’époque Renaissance vers 1600 - Atelier de Frans Pourbus 1569-1622

Portrait présumé de François IV Gonzague, Duc de Mantoue âgé d’environ 14 ans.

Huile sur toile
Rare cadre d’époque en bois sculpté et doré à la mécca. A motifs de godrons
Dimensions avec cadre: 75 x 61 cm

François IV Gonzague, en italien Francesco IV Gonzaga, était un noble italien né le 7 mai 1586 à Mantoue et mort le 22 décembre 1612 à Mantoue. Il fut le cinquième duc de Mantoue (région de Lombardie en Italie) et troisième duc de Montferrat (région du Piémont). François, fils aîné de Vincent Ier de Mantoue et d'Éléonore de Médicis, va bientôt avoir 26 ans lorsqu'il succède à son père qui meurt en 1612.

Il est resté dans l'histoire de Mantoue comme un homme de justice (et particulièrement très attentif aux droits des juifs de sa cité). Pour faire face aux nombreuses dettes accumulées par son père prodigue, il se vit contraint de se séparer de Claudio Monteverdi bien qu'il fût un grand amateur de musique et de théâtre.


L’adolescent de la « casa Gonzaga », est portraituré en buste et vêtu d’un pourpoint vert brodé de fil d’argent. Il porte une large fraise de dentelles empesée que le peintre a utilisée comme faire valoir d’un joli visage bien caractérisé.

Biographie
Frans Pourbus commence par se distinguer comme portraitiste à la cour de Bruxelles où il peint l'archiduc Albert et son épouse l'infante Isabelle. En septembre 1599, il est remarqué par le duc de Mantoue, Vincent de Gonzague, qui est de passage à Bruxelles et qui l'invite à rejoindre sa cour à Mantoue. De 1599 à 1609, Pourbus réside à Mantoue. Il ne quitte guère l'Italie si ce n'est pour quelques voyages afin de réaliser des portraits des dames galantes de l'époque, qui orneront la Galeria di Bellezze, dans le palais ducal. Il côtoie Pierre Paul Rubens qui est aussi l'invité du duc entre 1601 et 1608.

Il est appelé à Paris par la sœur de la duchesse de Mantoue, qui est la reine de France, Marie de Médicis. Il vient une première fois pour un bref séjour à l'occasion du baptême de Louis XIII en 1606, puis il s'installe définitivement à Paris à partir de septembre 1609. Il a une fille en 1614 avec Elisabeth Francken, qu'il fait baptiser à l'église paroissiale Sainte-Élisabeth. En 1618, une pension annuelle lui est allouée en qualité de « peintre du roi » et, la même année, il est naturalisé français. Il est enterré le 19 février 1622 dans l'église des Augustins du faubourg Saint-Germain, à Paris.

C'est lui qui a permis d'implanter en France le portrait d'apparat. Grâce à la qualité exceptionnelle de ses portraits, il étendit la renommée des Pourbus à l'Europe entière.

Parmi ses œuvres marquantes, signalons le Portrait de Henri IV (cuirassé), le Grand Portrait en pied de la reine Marie de Médicis portant la somptueuse robe aux fleurs de lys de son sacre, un autre portrait de Marie de Médicis en habits noirs de deuil, ainsi que des tableaux à caractère religieux tels que Saint François recevant les stigmates et la Cène que le cardinal de Richelieu paya 10 000 livres.

Très bel état pour une œuvre de plus de 400 ans !
Vendu avec certificat d’expertise

Conditions générales de livraison :

Nous organisons la livraison dans le monde entier. Un devis vous sera établi lors de votre achat. Veuillez nous consulter.

Galerie FC Paris

Tableaux XVIe siècle Renaissance

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Ecole flamande du XVIIe siècle, vers 1620 Atelier de Frans II Francken (1581-1642) » présenté par Galerie FC Paris, antiquaire à Paris dans la catégorie Tableaux XVIe siècle Renaissance, Tableaux et dessins.