EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Table « vide–poches » marqueterie de bois de bout, époque Transition vers 1760-1770
Table « vide–poches » marqueterie de bois de bout, époque Transition vers 1760-1770 - Mobilier Style Transition
Réf : 57062
16 500 €
Époque :
XVIIIe siècle
Galerie Pellat de Villedon
Galerie Pellat de Villedon

Mobilier, objets d'art et tableaux


+33 (0)1 39 02 14 60
+33 (0)6 07 57 01 20
Table « vide–poches » marqueterie de bois de bout, époque Transition vers 1760-1770

Table à ouvrage « vide-poches » reprenant la forme d’un guéridon tripode comportant au dessus une corbeille rectangulaire dont les rebords sont évasés. Un tiroir à gauche et un écritoire à droite sont cachés dans l’épaisseur de la corbeille. Le pied à six pans coupés se termine par des souliers à talon. La corbeille dispose d’un compartiment dont l’abattant s’ouvre par le dessus afin de déplier un écran en tissu maintenu par un bras amovible en métal. Une marqueterie florale en bois de bout orne le plateau de la corbeille. Les fleurs sont encadrées de motifs à la grecque. Le fond est plaqué en bois de rose, les fleurs en bois de violette. Les arêtes de la corbeille et les motifs à la grecque sont surlignées d’un placage plus foncé en satiné encadré de filets de buis. Cette juxtaposition de bois de teintes différentes crée un rythme comme sur le pied chanfreiné.

Sous le règne de Louis XV, les tables à ouvrage légères et aux formes les plus variées se multiplient dans les salons aristocratiques. Ces tables sont le fruit du raffinement de cette période et de toute l’inventivité des ébénistes et des marchands merciers. Souvent recouvertes de marqueterie à décor floral, ces petites tables accompagnent les nobles dames dans leurs activités domestiques quotidiennes : lecture, couture, correspondance, musique… L’inspiration classique visible dans le motif à la grecque et dans le fût à pans coupés annonce le style Louis XVI marqué par un retour à l’antique.

Des ébénistes comme Martin Carlin ont produit des nombreuses tables à ouvrage le Metropolitan museum ou le Victoria & Albert museum en conservent quelques beaux exemplaires. Ici, la qualité ainsi que l’originalité de la forme de cette table à ouvrage nous laisse à penser qu’il s’agit très probablement d’un meuble de commande passé auprès d’un marchand mercier ou d’un marchand tapissier voire même directement auprès de l’ébéniste.

La marqueterie de branchages fleuris en bois de bout est identique à celle employée par BVRB, Bernard II Van Risen Burgh dans ces créations. Maître vers 1735 et ébéniste de génie, BVRB s’applique à conjuguer souplesse des formes, harmonie des proportions, extrême qualité et originalité. Il joue souvent avec les contrastes entre les teintes du bois de rose, du satiné et du bois de violette comme sur notre table à ouvrage.

Un exemplaire très similaire est passé chez le grand antiquaire André Mavon en avril 1962.

Dim. (H x L x P) : 80 x 45,5 x 36 cm. Tissu changé. Restaurations d’usage et d’entretien.

Galerie Pellat de Villedon

Table Transition

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Cartonnier en vernis européen, bois, cuir et bronze doré d’époque Louis XV » présenté par Galerie Pellat de Villedon, antiquaire à Versailles dans la catégorie Table Transition, Mobilier.

XVIIIe siècle
Petite Table de Salon à tablette d'entrejambe
XVIIIe siècle
Petite Table de Salon attribuée à Charles Topino
XVIIIe siècle
Table ovale, époque Transition