EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760
Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760 - Mobilier Style Transition Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760 - Galerie Pellat de Villedon Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760 - Transition Antiquités - Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760
Réf : 53378
28 000 €
Époque :
XVIIIe siècle
Dimensions :
H. 107 cm
Mobilier Bureau et Secrétaire - Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760 XVIIIe siècle - Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760 Transition - Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760 Antiquités - Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760
Galerie Pellat de Villedon
Galerie Pellat de Villedon

Mobilier, objets d'art et tableaux


+33 (0)1 39 02 14 60
+33 (0)6 07 57 01 20
Secrétaire de dame attribué à Topino, vers 1760

Secrétaire de dame en placage et marqueterie de bois exotiques, dont amarante et bois de rose, sabots et entrée de serrure en bronze doré, style Transition, milieu de l'époque Louis XV.

Le secrétaire présente une forme à la mode dans les années 1760 qui s'inspire des cabinets du XVIIe siècle. Il constitue l'origine des "secrétaires en cabinet" de l'époque Louis XVI. Cette forme était aussi bien utilisé pour des coffres à bijoux par BVRB II et par Martin Carlin , que pour des secrétaires comme en exécuta Roussel (passé à la Galerie Pellat de Villedon).

Cette forme consiste en un piètement gracile en console. Ce piètement à pans coupés à fond de bois de rose et arêtes surlignées d'amarante soutient la caisse du secrétaire proprement dit. Formant une table, il ouvre par un tiroir latéral. Au-dessus du plateau débordant de cette table à marqueterie de fleurs polychromes sur fond teinté vert, se dessine la caisse du secrétaire à abattant, également à pans coupés surlignés d'amarante, sur fond de bois de rose encadrant des tableaux de marqueterie à fond d'amarante et à sujets de vases fleuris et d'accessoires et drapés chers à Topino et à ses concurrents tels que Roussel. Le sommet du secrétaire est terminé en doucine afin d'en adoucir encore la rectitude, qui n'est pas encore celle du style néoclassique Louis XVI pleinement épanoui.

Le secrétaire de dame est marqueté avec soin sur toutes ses faces, en faisant un meuble de milieu.

Ce meuble de petite dimension fut sans doute destiné à un petit cabinet de travail. La relative absence de bronze indique que l'accent fut surtout mis sur la marqueterie savamment exécutée, la ligne primant sur le bronze doré.

Deuxième génération d'une famille d'ébénistes, Charles Topino, parisien de naissance, est le seul de sa fratrie à reprendre le flambeau de son père Henry-Nicolas. Il se marrie en 1770. L'un de ses témoins est Joseph Gegenbach dit Canabas. Il commence alors son livre-journal,arrêté en 1783 (6 ans avant sa faillite), qui mentionne les détails de son activité.

Topino bénéficie de l'implantation de son père dans le faubourg des ébénistes. Il s'installe près de la grande rue du faubourg Saint-Antoine, chichement. L'accession à la maîtrise (qui permet d'estampiller) en 1773, lui ouvre de nouvelles perspectives qu'il sait saisir, devenant expert de sa corporation dix ans plus tard. Le commerce marche alors très bien. Le fond d'outils et de marchandises est prisé 22600 livres. On est alors loin des loyers impayés de ses débuts. En 1789, on lui doit un peu plus de 32 000 livres, ce qui précipite sa chute.

Habile, Topino réalisait de très beaux tableaux de marqueterie, notamment à poteries chinoises (qu'il livre en abondance au marchand Mathurin Law), qui fournissait également à ses confrères par le biais de ses magasins installés en France et à l'étranger.

Dim. (H x L x P): 107 x 50 x 28 cm.

Galerie Pellat de Villedon

Bureau et Secrétaire Transition

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Pendule de Causard, attribué à J.-J. de Saint-Germain, vers 1750 » présenté par Galerie Pellat de Villedon, antiquaire à Versailles dans la catégorie Bureau et Secrétaire Transition, Mobilier.