FR   EN   中文

CONNEXION
RESSOURCES ET BASES DOCUMENTAIRES
Les ébénistes du XVIIIe siècle

Doirat Étienne

Etienne Doirat (1675-1732) - ébéniste. L'un des rares grands ébénistes de la Régence à utiliser une estampille. Ces meubles sont fréquemment réalisés en amarante ou en bois de violette, plaqués en feuilles ou marquetés de quadrillages.
Estampille de Étienne Doirat
Etienne Doirat - Commode
Commode en amarante, époque Régence par Étienne Doirat - Galerie Berger © Anticstore

Issu d’une famille d’artisans – faïenciers, menuisiers - installée depuis les premières années du XVIIe siècle dans le Faubourg Saint-Antoine, Etienne Doirat est le fils du maçon Joseph Doirat et de Michelle Ferlu, sœur de Pierre-Isaac Ferlu, maître marchand-ébéniste. Son jeune frère Pierre-Michel suivra comme lui la voie de maître ébéniste.

C’est dans les premières années du XVIIIe siècle qu’il décroche ses lettres de maîtrise. Il œuvre toute sa vie rue du Faubourg Saint-Antoine pour une riche clientèle française mais aussi étrangère.

Souvent d’un sublime caractère, ses meubles appartiennent majoritairement au style Régence.

Les commodes constituent l’essentiel de sa production. Un inventaire dressé le 14 juillet 1732 en mentionne un grand nombre, « en tombeau » ou « à la Régence » mais relève aussi quelques grandes bibliothèques, des armoires, des secrétaires, des régulateurs et divers modèles de tables de jeu ou de salon.

Commode de Etienne Doirat
Commode vers 1730 par Etienne Doirat (1675-1732). Palissandre, bronze, marbre. Petit Palais ©AnticStore

Ces meubles sont fréquemment réalisés en amarante ou en bois de violette, plaqués en feuilles ou marquetés de quadrillages. Doirat emploie massivement les bronzes et de belle qualité – réalisés par des collaborateurs fondeurs et ciseleurs - où des éléments traditionnels comme les mascarons du temps de Louis XIV répondent aux bustes de femmes ou « espagnolettes » Régence ou aux divers motifs dans un style typiquement Rocaille. Il orne parfois la face de ses commodes à tiroirs sans traverse d’un large cartouche de bronze que reprennent largement par la suite ses successeurs. En ce domaine, Doirat se révèle l’un des grands créateurs de formules décoratives et de techniques – gloires de l’ébénisterie parisienne sous le règne de Louis XV.

MUSÉES

  • Commode - Petit Palais
  • Commode - J. Paul Getty Museum
  • Commode - Cleveland Museum of Art

BIBLIOGRAPHIE

  • Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 1989
  • Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934

Œuvre(s) de Étienne Doirat sur Anticstore

Réf : 51821

Rare Commode Tombeau en "Sarcophage" par Étienne Doirat

Rare Commode Tombeau, dite en "Sarcophage", à plan rectangulaire et montants arrondis, de forme galbée, en placage de bois de violette marqueté en feuilles. Elle ouvre par trois rangs de tiroirs superposés et repose sur des montants, dont la partie basse, en retrait, est prolongée par des petits pieds cambrés réunis par une traverse chantournée. Elle présente une riche ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :

Réf : 35199

Commode Louis XIV attribuée à E. Doirat

Commode d'époque Louis XIV en placage de palissandre du Brésil marqueté en frisages et filets, la façade bombée, le plateau marqueté à décor géométrique de rosaces, de quadrillages et d'entrelacs, cerné d'un astragale de bronze, les traverses et montants foncés de cannelures de laiton poli. Elle ouvre à trois rangs de tiroirs séparés par des traverses. Très riche ornementation ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Réf : 33498

Commode à deux tiroirs estampillée DOIRAT, époque Régence

Commode en marqueterie géométrique de forme trapézoïdale, en palissandre et amarante, ouvrant à deux tiroirs ; riche ornementation de bronzes : chutes à têtes de femme, entrées de serrures, boutons de tirage, encadrement des tiroirs et pieds à griffes de lions. Les bronzes estampillés au "c" couronné ce qui indique que la commode a été probablement revendu entre 1745 et 1749.(les ...

Époque : XVIIIe siècle

Réf : 19520

Commode en amarante par Étienne Doirat

Grande Commode en placage d'amarante, de forme galbée dite "Sauteuse". Elle ouvre par trois tiroirs disposés sur deux rangs et présente une riche ornementation de bronze ciselé et doré telle que encadrements à écoinçons, entrées de serrure, poignées tombantes, rosaces, tablier, chutes d'angle à agrafe et masque d'homme barbu, descentes de chutes et sabots. Dessus de marbre ...

Époque : XVIIIe siècle

Prix sur demande

Proposé par :