EUR

FR   EN   中文

CONNEXION
Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812)
Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812) - Collections Style Empire Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812) - Bertrand Malvaux Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812) - Empire Antiquités - Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812)
Réf : 194
38 000 €
Époque :
XIXe siècle
Materiaux :
Laiton doré, cuir, crins, cuivre argenté
Collections Militaria - Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812) XIXe siècle - Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812) Empire - Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812) Antiquités - Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812)
Bertrand Malvaux
Bertrand Malvaux

Armes anciennes et souvenirs historiques


+33 (0)6 07 75 74 63
+ 33 (0) 240 733 600
Casque d'officier de dragon, premier empire (1808-1812)

La bombe en laiton doré mesure environ 11 cm de profondeur ; elle est penchée vers l’arrière, de forme dite « à la minerve », le bas est garni d’une gouttière de 3/4 mm de large pour éviter les infiltrations d’eau sous le turban.
Le turban se compose d’un bandeau de cuir d’environ 10 cm de haut à l’avant et de 8,5 cm sur les côtés au niveau des rosaces et 10 cm à l’arrière. Il est recouvert d'une peau de panthère véritable d'origine. À l'arrière est fixé un sanglon avec une boucle carrée en acier à deux ardillons et un contre-sanglon destiné au serrage de la coiffe. La visière est en cuir recouverte de peau, elle est cerclée d’un jonc en laiton doré et mesure 8,5 cm de long ; elle est cousue au turban et forme son prolongement.

Les jugulaires sont formées de deux parties : la mentonnière en cuir souple, gainée de velours noir, recouverte de 18 écailles en cuivre plaqué or, découpées alternativement en 4 ou 3 festons (la plus large mesure 4,6 cm et la moins large 1,7 cm) ; la rosace estampée et découpée en forme de palmette, en laiton doré de 5,5 cm de diamètre. Terminée par des cordonnets dorés.

Porte-plumet tubulaire légèrement décroissant vers le bas, il est muni d'une vis de serrage pour fixer le plumet. H 5,3 cm.

Le cimier est en laiton doré avec les décors estampés : les ailerons ont une hauteur maximale de 12 cm, largeur 5,3 cm, chacun d’eux est frappé de 9 godrons ; le masque fait 5,3 cm de large ; dans le haut, est représentée une tête de méduse estampée en relief, dans la partie basse deux branches de laurier puis une palmette sont estampés en relief eux aussi.
Dans la partie centrale du masque, est rapporté un « N » en argent agrafé et surmonté de la couronne impériale également agrafée (H 2,3 cm, largeur 2,1 cm). Le masque et le cimier sont fixés au moyen de neuf vis à tête conique en laiton doré. Plaque de recouvrement garnissant le dessus du cimier finement gravée de corolles de feuillages avec palmettes et branches de laurier.

Porte aigrette composé d'une olive de 3,2 cm de haut et 6,5 cm de diamètre, elle est formée de 10 lamelles de laiton doré rivetées entre elles, alternativement gravées de feuillages ou estampées en relief de dessins géométriques ; d'une douille estampée de palmettes, H 4 cm, diamètre 2,7 cm ; aigrette en crins noirs H 5 cm.

Crinière en crins noirs, longueur environ 45 cm.

Coiffe intérieure composée d’un bandeau de cuir fin (6 cm de haut) surmonté à l'origine d’un bandeau de soie aujourd'hui manquant.

Hauteur totale 41 cm.

Très bon état, dans sa toute sa dorure d'époque, choc sur le partie gauche de la bombe avec fentes et petits manques d'environ 4 mm de long x 1 mm. Le masque en son centre sur les deux bords extérieurs présente deux petites fissures.

France.

Époque Premier Empire.

NOTE :
Au début de l’Empire, la forme de la bombe du casque des officiers de dragons est ronde, le cimier assez droit ; vers 1808, le cimier devient plus incurvé et le masque est généralement complété d’un N surmonté d’une couronne impériale tous deux en argent. A partir de 1810, la forme dite «à la Minerve» est largement répandue, la bombe s’élève considérablement, elle est rejetée vers l’arrière et le cimier s’élève. Vers 1814, apparaît le couvre-nuque. En l’espace de dix ans, nous passons d’un casque commode et relativement stable, à une imposante coiffure, superbe pour les parades, mais bien embarrassante pour la guerre ! Cette courte évolution influencera la mode jusqu’en 1872, date à laquelle un nouveau modèle reprendra les dimensions des casques de l’Ancienne Monarchie. Il aura donc fallu près d’un siècle pour s’apercevoir que les premiers modèles étaient les mieux proportionnés.

Conditions générales de livraison :

Tous les objets sont envoyés en recommandés, assurés, soit par La Poste, soit par transporteur express (FEDEX, UPS, DHL…).
Prix sur demande.

Bertrand Malvaux

Militaria Empire

Retrouver le mobilier ou les objets d''art similaires à « Habit de petit uniforme du général de division Lamarque au réglement du 1er » présenté par Bertrand Malvaux, antiquaire à NANTES dans la catégorie Militaria Empire, Collections.